Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 08:27

Captrail s'est inscrit le 27 mai dernier au triathlon du Pont (Sireuil) pour ouvrir sa saison. Un format non conventionnel avec ses 3 km en rivière, ses 80 kms (800 m de D+) et ses 20 km de course à pied sur un terrain vallonné.

Arrivés la veille, nous avons pu retirer non dossard rapidement afin de pouvoir reconnaître le parcours cycliste qui nous a été vendu comme "exigent". 4 boucles de 20 kms avec effectivement quelques montées "sympathiques".

Le moral est au bon fixe et Captrail était présent pour faire un premier bilan sur ses allures de course en vue de l'Ironman de Zurich.

Après la vérification de notre matériel et surtout de mon DI2 (mauvais souvenir au Frenchman l'année dernière !), et une "petite" bière, une bonne nuit de sommeil pour un réveil en mode vacances car l'ouverture du parc n'était qu'à 08h00 !

 Le jour J :

- 06h00 : réveil et gonflage des pneumatiques. Préparation des bidons, des tubes de gel, Vérification des GPS et montres. Puis, le petit déjeuner avec un gâteau sport, pain miel et confiture, café, jus d'orange et des comprimés de BCAA. Chargement du matériel dans la voiture et nouvelle vérification (vive les psychopathes !!!).

- 07h30 : arrivée dans Sireuil et attente de l'ouverture du parc. Pas de stress et nous retrouvons les amis du club de triathlon de La Rochelle.

- 08h10 : les arbitres nous demandent de rentrer. Vérification habituelle et nous retrouvons nos emplacement. Chacun dispose ses affaires pour la T1 et T2. Réglage du vélo pour éviter de partir sur du "gros braquet" !

- 09h30 : embarquement dans les bennes tirées par de superbes tracteurs. Une véritable ballade champêtre pour nous amener à notre point de départ 3 km en amont. Ambiance garantie !

- 10h05 : début de l'échauffement pour pouvoir partir relativement vite et éviter de faire comme d'habitude : "je ne suis pas bon alors je reste en retrait !". La rivière (La Charente) est limpide avec quelques algues flottantes. Nos combinaisons réagissent bien (seulement un essai en mer 2 jours avant - pas bien !!!-). Pour tous ceux qui nous ont parlés de "tu verras, tu fais la flèche et tu te laisses descendre au gré du courant..." et bien non pas cette fois !   

- 10h15 : départ des féminines puis à 10h30 c'est notre tour.

 

 

captrail triathlon du pont de Sireuil
captrail triathlon du pont de Sireuil
captrail triathlon du pont de Sireuil
captrail triathlon du pont de Sireuil
captrail triathlon du pont de Sireuil
captrail triathlon du pont de Sireuil
captrail triathlon du pont de Sireuil
captrail triathlon du pont de Sireuil
captrail triathlon du pont de Sireuil
captrail triathlon du pont de Sireuil
captrail triathlon du pont de Sireuil
captrail triathlon du pont de Sireuil
captrail triathlon du pont de Sireuil
captrail triathlon du pont de Sireuil
captrail triathlon du pont de Sireuil

captrail triathlon du pont de Sireuil

Comme d'habitude, à chacun sa description...

Cyrille : un bon échauffement avant le départ pour faire monter le coeur. Une grande nouveauté !. 10H30, le départ est donné et plus le temps de penser à rien. Que du plaisir!.

La nage est fluide et la vitesse du départ est maîtrisée. Pas d'essoufflement et de bonnes sensations. Puis, à cause d'une trajectoire décalée vers le milieu de la rivière, je me suis fait ralentir dans les algues. Bras pris et obligé d'utiliser les jambes pour sortir de ce piège...

Dommage pour la moyenne mais bon, respectons la bio diversité !!!!

L'allure a été reprise et le pont de Sireuil est en visuel...mais une fois de plus, voulant doublé un groupe de concurrents, j'ai retrouvé mes amies....les algues !!!!!

Toujours la même technique de "sauvegarde" mais une fois de plus, je ralentis. Je sors en 44'58''. Pas top mais j'ai eu une course BIO....

La T1 se présente mieux que l'année dernière grâce à la trifonction (Santini sleek 2.0). L'anecdote suivante va vous faire rire mais c'est une technique ancestrale (et par conséquent respectueuse !) DONC PAS DE MOQUERIE...

Je monte sur mon vélo et tout se passe pour le mieux (1'29'').  Et à ce moment, je pense à mes lunettes de natation. Ne me demandez pas pourquoi...

Je revois toute la T1, essaie de me focaliser sur mes lunettes. Rien. Et à ce moment, je touche mon cou. Yes, mes lunettes (pas de rires, merci!). Et me voilà, entrain d'enlever celle-ci en gardant mon casque par peur d'être éliminé. Au secours !!!

Au premier tour, je reste prudent. Quelques montées et un peu de vent dans les lignes droites mais tout va bien. Le deuxième tour, je me dis qu'il faut gérer pour la CAP. Le troisième tour, je ne veux pas m'accrocher à des concurrents qui me double. Et puis, nouvelle anecdote, j'entends quelque chose tombé sur la route, je me retourne et vois au loin un objet vert. Je pense à mes lunettes et sans vérifier, je fais demi tour. Je croise 2 concurrents qui me regardent bizarrement !  J'arrive sur cet objet et ....c'est un tube de gel. Mes lunettes étant dans la poche dorsale. MOIIIIII, je respecte la nature....donc je ramasse mes gels !!!!!

Dernière boucle, et je pense déjà à la CAP. La chaleur a fait son apparition.

La T2 met un peu de temps mais tout se passe comme prévu. Quelques gorgées et quelques gels en poche et place à la course. Les jambes répondent bien mais je reprends un rythme d'ultratrail. Mode économique. Les montées passent en courant et la vie est belle !

J'accélère un peu à la dernière boucle. La chaleur est très lourde et de plus en plus de concurrent marche un peu.

Arrivée en 05h02 à la 36 ème place. 

Analyse : 

- Natation : revoir la prise de trajectoire même si la présence des algues....

- T1 : garder les chaussures sur le vélo et revoir méthodologiquement la bonne gestuelle (timing)

- Cyclisme : mauvaise gestion. Et ne pas faire demi-tour !!!!

- T2 : revoir la méthodologie (comme T1)

- CAP : travailler avec un GHOST SUUNTO pour partir à l'allure IRONMAN. Plus de mode gestion ultratrail !

- Bilan : très déçu mais enrichissant. Je ne suis pas certain quant à cette épreuve pour caler ses allures sur Ironman. Voir je la déconseille (désolé oliv !). 

 

Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison

Magali :

A mon tour de vous faire le bilan de cette course, de mon coté la course a commencé plusieurs semaines à l'avance. J'ai étudié en détail les résultats des années précédentes la première fille a fait une moyenne de 33km/h en vélo et c'est précisément ce que je devrais faire à Zurich, donc voila déjà mon premier objectif ! 2 eme objectif pour cette compétition tester mon matériel : Mon vélo CLM qui fera sa première course longue distance et surtout ma nouvelle tri fonction (j'aurai l'occasion de vous faire un article détaillé sur cette longue aventure !).

Et me voila devant mon espace dans le parc à vélo, je pose tout mon matériel et je me rends compte à quel point je n'ai pas du tout anticipé mes transitions !!!
Au final tous mes gels et le matériel de sécurité seront en vrac dans les poches de ma trifonction...

Il est temps de prendre le départ ! Les filles ont droit a un départ anticipé, et ça part vite ! 2 filles prennent la tête de course et 10 mètres derrière nous sommes deux en embuscade. Petit à petit je remonte sur la tête de course et je me cale juste dans les pieds pour m'économiser au maximum. Le pont de Sireuil est en vue et nous sommes 4 filles à sortir en même temps de l'eau, mais je suis la dernière à partir du parc à vélo ! Mettre les gants et la montre me fait perdre un temps considérable !

Les premiers kilomètres en vélo sont difficiles, je sens que les jambes sont lourdes, mais je rattrape rapidement 2 filles pour me placer en 2 eme position à quelques minutes de la première. Les kilomètres passent et les jambes reviennent un peu, je regrette de ne pas avoir suffisament équipé mon vélo, j'ai du mal à prendre mes gels dans la trifonction....je contre l'attaque de la 3 eme fille dans la 3 eme boucle et je termine la partie vélo avec un peu d'avance.

Nouvelle transition, nouvelle perte de temps ! Je pars avec ma chambre à air dans la tri fonction (très utile en course à pied au cas ou je crève !) et des jambes en bois. La 3 eme fille me double dès le départ à pied, on nous avait prévenu de côtes sur la parcours pédestre et en attendant de voir je pars très/trop cool. la chaleur augmente, mais pas ma vitesse, impossible de mettre du rythme ! Au début du dernier tour la 4 eme fille me double,c'est un coup dur ! Je passe la ligne avec soulagement ! Enfin cette course à pied et terminée ! Et dire qu'il va falloir faire le double à ZURICH ! Il y a encore du travail !

Conclusion :

Très bonnes sensations en natation, je suis étonnée d'avoir bien géré et économisé mes jambes, pour le vélo c'est pas trop mal mais je suis très loin de l'objectif 33km/h de moyenne (la première est à 31.6 km/h) No comment sur la course à pied, si il n' y a personne a suivre ou un ghost il est très difficile de se motiver pour tenir un rythme 

Toutes les transitions sur le stand et l'enchaînement sont à travailler, mais je sais maintenant comment équiper mon vélo pour ZURICH !

A final cette course nous a permis de mettre le doigt la ou ça fait mal pour travailler les points faibles avant Zurich ! 

 

 

 

 

 

Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison

Enfin, un bon week end en amoureux et vive les primes et les bouteilles de Pinot !

Extrait des résultats

Extrait des résultats

Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Triathlon de Sireuil, première compétition de la saison
Repost 0
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 09:13

CAPTRAIL voulait se tester sur un 10 km labellisé afin de réaliser un premier bilan sur la préparation à l'ironman pour la partie marathon. 

Nos entraînements sont ciblés sur des temps  marathon de 2h52 pour Cyrille et de 3h06 pour Magali. Nous avons enregistré des GHOST sur nos SUUNTO pour faciliter le travail au seuil et voir uniquement des "+ X m" ou "- X m" (c'est plus facile pour un cerveau dans le "rouge"!!!).

Magali nous a inscrit aux Foulées du Lions à St Liguaire (à côté de Niort), course pour la lutte contre toutes les formes de handicap.  

Notre objectif: tenir les 10 km au seuil de nos temps au marathon. 

139 inscrits pour un parcours avec quelques petites côtes et des relances régulières. Le soleil était omniprésent avec une chaleur estivale qui nous rappelle l'île de La Réunion....

10h : départ de la course et début de nos GHOST. Après un tour de stade, nous voilà sur le goudron au milieu d'un quartier. J'ai décidé de ne pas prendre de ravitaillement pour garder une vitesse constante. Choix partagé aussi par Magali.

De mon côté, les kilomètres passent et les jambes répondent bien. Mes battements cardiaque  restent stable à 153 mais cela reste trop haut encore...La chaleur augmente progressivement et la troisième boucle se termine pour aborder une nouvelle fois le stade avec la ligne d'arrivée. Je termine 18 ième en 41 minutes (un peu moins à la montre). Objectif atteint avec les 14,7 km/h de moyenne.

 

Pour Magali, ma première expérience sur un 10 km, avec un peu d'appréhension puisque l'objectif de temps n'avait jamais été réalisé à l'entrainement ! Cela valait bien le coup de faire un vœux !

Première sortie course à pied une semaine après ma fracture à la main. Je prends le départ les yeux fixés sur mon ghost à 4'23 au 1000, en me disant que tout allait se jouer à la régularité. Sur la première boucle j'ai un peu de mal à rester stable un coup en retard un coup en avance sur mon ghost. Le parcours est très propice aux variations d'allure ce qui ne rends pas les choses simples ! Deuxième boucle c'est beaucoup mieux, plus régulier et je commence à m'amuser à gérer les allures, aucune douleur dans le main c'est vraiment un soulagement ! Un petit gel avant d'entamer la 3 eme boucle. 4 garçons sont à 150 mètres devant petit à petit  je les remontes pour finir par les doubler dans la dernière côte, un dernier tour de stade à fond et c'est fini ! Objectif atteint 43'23 à l'arrivée 4 eme féminine, 10 km c’est court mais bien plus  ludique que ce que j’imaginais, j’ai vraiment apprécié la distance et la possibilité de relance.

 

CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !
CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !
CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !
CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !
CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !
CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !
CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !
CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !
CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !
CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !
CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !
CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !
CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !
CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !
CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !
CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !
CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !
CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !
CAPTRAIL en mode safari aux foulées du Lions !

Et encore félicitations à tous ceux qui ont courus avec leur handicap. Les champions se sont eux !

 

Repost 0
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 17:38

CAPTRAIL est en pleine période d'essayage pour trouver 2 trifonctions "opérationnelles".

Cette recherche semble facile mais...il n'en est rien !

Nous découvrons la joie de "l'épluchage" des sites français, anglosaxons car ces derniers donnent un peu plus de renseignements techniques.

Mais quels sont nos critères :

- trifonction (trisuit en anglais, cela pourra être utile dans vos recherches) pour de l'ironman en prévision de ZURICH voir d'HAWAII

- morphologiquement bien adapté surtout pour mon profil physique de mésomorphone "lourd" (1,78m pour 81 kg avec tour de poitrine de 103 cm)

- d'un confort de selle (180 km de plaisir !)

- d'une réelle ventilation (voir séchage)

- à manche (la nouvelle réglementation l'autorise depuis 2017)

- d'un prix abordable (si sponsors, nous en avertir !!!). Il faut malgré tout chercher plusieurs sites pour un même produit et ne pas hésiter à l'acheter à l'étranger. 

Magali fera un autre article la concernant et certainement plus féminin...

Premier temps : 

La recherche de site pour découvrir "SA" perle rare. En effet, toutes les trifonctions sont "super" sur les sites commerciaux. Alors entre le super du super, pas évident de choisir !

Pour vous faciliter la tâche, nous vous mettons quelques sites (liste non exhaustive) :

Triathlon store : http://www.triathlonstore.fr/

Boutique du triathlon : http://www.trippsport.fr/

2XU : http://www.2xu.fr/27-trifonction (vous allez reconnaÏtre la trifonction du vainqueur d'HAWAII 2017 et du recorman distance ironman à ROTH, l'athlète JAN FRODENO )

Zérod : http://www.z3r0d.com/fr/

SANTINI : http://www.santinisms.it/en/triathlon/sleek-20-s-s-trisuits-311.html#/3-size-xs/46-color-green
dare2tri : https://www.dare2tri.fr/tricycle/homme/men-s-body-cool-short-sleeve-trisuit.html
HUUB : http://huubfrance.com/collections/triathlon-gear
ZONE 3 / https://racezone3.com/product/lava-short-sleeve-trisuit/
SKINS https://www.skins.net/fr/men/sports/triathlon.html   
CASTELLI https://www.castelli-cycling.com/Products/Triathlon/Homme/Tri-Suits/FREE-SANREMO-SUIT-SS/p/861607317P  (pb livraison)
ORCA https://www.orca.com/fr-fr/mens-226-short-sleeve-race-suit/
ZOOT http://zootsports.com/mens/apparel/m-ultra-tri-racesuit-s16 

Après ces quelques sites, j'ai commandé :

- de chez 2XU : trifonction compression manches courtes zip complet (en anglais, compression full zip sleeved trisuit) en taille L

- de chez SANTINI : sleek 2.0 S/s en taille M

 

 

santini SLEEK 2.0
santini SLEEK 2.0

santini SLEEK 2.0

Pour faire simple dans les tests, je commence par la salle de sport en RPM et tapis roulant. Si la tenue ne convient pas alors, renvoi du produit.

Pourquoi la salle de sport ? Tout simplement parce que la température (surtout en espace confiné de RPM) est chaude avec une hygrométrie haute ET sans le vent pour sécher la trifonction. C'est un peu "barbare" mais efficace.

La première partie du test : 1 heure de RPM enchainée avec 30 minutes de tapis roulant (13 kmh) et le jour suivant, séance de 10*2 minutes à 13,5 kmh (récup 40 sec) sur tapis roulant.

- la trifonction de 2XU : look véritablement sympa, globalement très confortable sur la peau, septique pour la compression, peau de chamois qui se position pas trop bien en CAP (quelques frottements- je me suis demandé si la taille L n'était pas un soupçon trop grande), et surtout....extremement chaude et peu réspirante. Retour magasin (j'ai malgré tout garder au autre produit la SWIMSKIN mais ce n'est pas le sujet) 

- la SANTINI : pour rester honnête, CAPTRAIL possède déjà de nombreux produits de cette marque et n'a jamais été déçu (nous avons aussi du CASTELLI- mais attention aux délais de commande...décevant !- et  ASSSOS). Pour cette tenue : un look super sympa, extrèmement confortable sur la peau, bonne compression, pad très confortable qui s'oublie en CAP, et surtout d'une respirabilité bluffante. En anecdote, je ressentais les courants d'air de la salle et en CAP, la tenue a complètement séchée;. Les 2 bandes en lycra élastique pour le maintien aux cuisses restent très confortables et de compression suffisante pour éviter l'accumulation de l'acide lactique (déjà vécu sur un ultratrail avec un cuissard Salomon trop petit !). Enfin, la poche arrière pour quelques gels est bien ajustée. 
Coté tarif comptez 179 € environ pour la SANTINI, de façon générale les tarifs pour ce type de produit varient entre 150 et 230 € 

 

Humour, quand tu nous tiens !!!
Humour, quand tu nous tiens !!!
Humour, quand tu nous tiens !!!
Humour, quand tu nous tiens !!!
Humour, quand tu nous tiens !!!
Humour, quand tu nous tiens !!!
Humour, quand tu nous tiens !!!
Humour, quand tu nous tiens !!!
Humour, quand tu nous tiens !!!
Humour, quand tu nous tiens !!!

Humour, quand tu nous tiens !!!

Voilà succinctement, mon avis sur ces 2 trifonctions (cet avis n'engage que son utilisateur, et je ne veux pas rentrer dans les débats de professionnel.....car je n'en suis pas un !).

Les prochains tests seront dehors avec une natation en piscine.

En parlant de trifonction 2xu et surtout de l'athlète JAN FRODENO, le club de triathlon de LA ROCHELLE va essayer de battre le records de ces 7h35min39sec. Le créateur de cette épreuve, Mr Olivier vous donne rendez-vous sur le lien suivant:

SI un "généreux donateur" peut me prêter la trifonction de JAN FRODENO (même prêter à long voir très long terme....) juste pour voir si elle permet d'atteindre ses même records !!!!!

Test de la trifonction SANTINI SLEEK 2.0 S/s : 1 ère partie
Repost 0
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 18:44

Un sympathique article sur CAPTRAIL...

Un grand merci au club GT OCEAN même si nos vélos ne vont pas aussi vite!  

Pour lire tout l'article, voir le fichier joint.

Repost 0
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 19:44

Avant toute chose, CAPTRAIL tenait à vous présenter ses voeux de réussite sportive, de bonheur partagé et d'une indéfectible santé.

Fin de saison après le marathon, et des vacances bien méritées dans le sud de la France. A la recherche du soleil, me diriez vous ? C'est un peu cela car le climat de La Réunion nous manque...

Etape donc à Perpignan où le beau temps (en moyenne 18 degrés) nous a accompagné. Pour faire simple : soleil, soleil et soleil. Une équation anormale pour une fin décembre mais tellement agréable !

Au menu de CAPTRAIL, farniente (même si Magali a travaillé quelques jours), dégustation de produits régionaux (sans abuser !) et un soupçon de sport pour éviter de "déconnecter" totalement.  Le maître mot : profiter pour entamer une nouvelle année sportive.

Quelques séances de VMA "cool" sur le stade en t-shirt (ce n'est pas une blague) avec pour décor la chaine quelque peu enneigée des Pyrénées.

Comme les photos valent mieux qu'une longue description....

2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL

Mais pour Captrail, de véritables vacances riment avec montagne !

Alors rien de tel qu'une semaine au calme, en introspection...

La nostalgie aidant, nous n'avons pas pu résister à l'appel des différents sommets autour de Font Romeu. Courir sur les pistes avec nos yaktrax (chaines à chaussures), un pur plaisir et quelle régénérescence... 

Le Cambre d'Aze, le mont Llaret,etc mais Captrail en a aussi profité pour revoir les amis et nos anciens sponsors !

Une dernière fondue au restaurant La ferme des lloses (à conseiller, c'est une tuerie !) puis le retour sur Perpignan.   

Fin de ces vacances qui ont véritablement permis à Captrail de repartir sur une année de défis. 

Bonne année à tous et quelques photos pour encore s'évader..... 

2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
2017, une année de défis pour CAPTRAIL
Repost 0
26 décembre 2016 1 26 /12 /décembre /2016 11:55

Après quelques semaines d'allègement de l'entrainement, CAPTRAIL se plonge de nouveau dans l'analyse de ses 2 courses du marathon de La Rochelle.

Le bilan est simple : 50% de réussite pour CAPTRAIL mais 100% pour Magali.

De mon côté, l'objectif était un 3h05 sur ce marathon relativement roulant. Au bilan, 3h59min40 sec. Le plus mauvais temps de tous mes marathons...mais c'est la compétition !

L'analyse : La veille, une superbe nuit de sommeil sans réel tracas ni stress particulier. Pour le petit déjeuner, le traditionnel gatosport amandes d'Overstim's (qui réussit à CAPTRAIL depuis de nombreuses années), un café et un jus d'orange (un vrai !). Toutes nos affaires ayant été préparées la veille, j'avais juste à enfiler ma tenue sous oublier mes calf Compressport (rôle de maintien du mollet, facilitateur de retour veineux et absorbeur de "choc" - retour d'impact de la route-). Direction la ligne de départ en courant (à peine 10 minutes de la maison). Après le traditionnel bisous avec Mag, nous rejoignons nos emplacements respectifs pour le départ. En effet, les femmes sont dans un autre sas.

Je prépare ma montre SUUNTO avec l'application GHOST 4'30 (au mille) soit 3h09 mais je prévoyais d'accélérer au 35-36 kms pour rentrer en 3h05. CAPTRAIL a toujours travaillé avec cette application car il est parfois difficile de s'adapter aux allures d'autres concurrents qui courent avec vous, alors le "copain fantôme", c'est véritablement profitable et sécurisant (sauf qu'il est peu loquace !!!!). Que de monde pour ce marathon et quelle ambiance ! Tout simplement magnifique. 

Le départ est donné et je me cale aussitôt sur la montre. Pas de soucis et d'excellentes sensations. Je dépasse l'endroit ou je me suis bloqué le ménisque l'année dernière, snif, mais j'ai déjà bien progressé !!!!!!!. Après le scan de mon corps (analyse personnelle des sensations), tout paraît normal donc que du plaisir. Au semi, en 1h37 soit 4'35 donc un léger retard mais tout allait bien. J'accélère un peu et 3 km plus tard....douleur à ma déchirure au ischio (haut du biceps fémoral). Obligé de ralentir et la descente aux enfers a commencé. Le moral a quitté "le corps" et je n'ai pas pu le rattraper ! J'avoue que je n'ai pas lutté mais c'est une autre histoire (le plaisir du marathon, c'est pas comme le plaisir de déguster une tarte aux fraises !).  Au 30 ème km, j'était en 4'55 au mille puis au 38 km, des crampes au crural gauche qui m'ont obligées à m'arrêter.  Ayant déjà abandonné l'année dernière, je me voyais mal réitérer l'opération surtout que 4 kms....au vue des douleurs en ultra trail, ce n'est pas grand chose. Je termine "lamentablement" en 3h59.

Pour l'anecdote, je n'ai pas vu Mag me dépasser au 27-28ème km...car pour sauver "l'honneur masculin", je serais peu être reparti avec elle sur la base de 4'55 (honneur masculin oblige !)...

 

  

 

Analyse pour CAPTRAIL du marathon de La Rochelle 2016
Analyse pour CAPTRAIL du marathon de La Rochelle 2016
Analyse pour CAPTRAIL du marathon de La Rochelle 2016
Analyse pour CAPTRAIL du marathon de La Rochelle 2016
Analyse pour CAPTRAIL du marathon de La Rochelle 2016

Pour Magali :

De mon coté l'objectif était plus modeste : 3h30 au marathon, c' est également le temps que je devrais réaliser pour espérer une qualification pour Hawaï en triathlon, après 3.9 Km de natation et 180 Km de vélo....

Dans le sas des filles, ça bouscule moins que dans celui des garçons, du coup je prends un départ rapide en avance sur mon partenaire fantôme fixé à 4.55 minutes au 1000, et pourtant j'ai l'impression de ne pas avancer tous le monde me double !

A la jonction avec les garçons à 3.5 Km je suis devant le marqueur d'allure des 3h15 !!! Je lève progressivement le pied pour retrouver mon allure de référence. Au 20 eme kilomètre je retrouve François, membre du club de tri il m'avait proposé quelques jours plus tôt de faire le lièvre pour m'aider à tenir mon objectif.

Mes sensations sont bonnes, mon cardio en dessous des valeurs d'entrainement, le soleil est au rendez-vous (ce qui est rare à La Rochelle), arrive le 25 eme kilomètre, les jambes commencent à être dures, je reste fixée sur les pieds de François pour garder l'allure !

Nous passons Cyrille sans le voir. Au 34 eme c'est la crampe: mes orteils droits se recroquevillent dans ma chaussure, c'est pas top pour courir ! Je respire et tente de détendre mon pied, au final ça passe au bout de 800 mètres heureusement !

Nous sommes toujours dans les temps même si le maintient de l'allure me demande de plus en plus de volonté. Le marqueur d'allure du 3h30 nous dépasse, je tente de restée accroché mais l'arrivée sur le secteur des minimes dans une légère montée a raison de mes efforts, j'ai environ 400 mètres de retard ! François accélère le pas pour rattraper le retard, je prends sur moi, au final le but est proche, le retard n'est pas énorme, un gel pour me redonner l'énergie nécessaire pour accélérer et raccrocher, et ça marche ! Je lève les yeux les 3h30 sont a quelques mètres !

Il ne reste que quelques kilomètres, les quais du port de La Rochelle sont tout proches, je reste concentrée pour ne pas me laisser submergée par l' émotion, et perdre du temps, je pense aux conseils de Stéphanie: Dans les derniers kilomètres on pense y être mais le temps défile vite, du coup je ne pense qu'à une chose, ne pas ralentir et finir en 3h30 !

Nous passons la ligne avec François en 3h29 et 54 secondes : just in time ! vous avez dit gestion de l'effort. 

Conclusion, je suis vraiment contente d'avoir passé le seuil stratégique des 3h30, qui me place 25 eme fille de ma catégorie, mais pour moi ça reste une étape, il va falloir beaucoup travailler pour atteindre la même vitesse avec la fatigue de la natation et surtout du vélo dans les jambes et sans lièvre !

Un grand merci aux calf de François, que j'ai fixé pendant des kilomètres, à tous les amis que je n'ai pas vu sur le bord de la route, et surtout à Cyrille pour son soutien et la conception de notre entrainement !

A très bientôt pour les nouvelles aventures de Captrail

 

 

Analyse pour CAPTRAIL du marathon de La Rochelle 2016
Analyse pour CAPTRAIL du marathon de La Rochelle 2016
Analyse pour CAPTRAIL du marathon de La Rochelle 2016
Analyse pour CAPTRAIL du marathon de La Rochelle 2016
Analyse pour CAPTRAIL du marathon de La Rochelle 2016
Analyse pour CAPTRAIL du marathon de La Rochelle 2016
Repost 0
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 20:35

La dernière compétition de CAPTRAIL pour 2016, le marathon de La Rochelle.

Alors pourquoi cette épreuve pour clôturer l'année...

Tout simplement parce qu'il EST à La Rochelle avec un départ à 3,8 kms de la maison alors...réveil à 07h00 avec une bonne nuit de sommeil dans NOTRE chambre, et çela déjà n'a pas de prix !

Ensuite c'est le deuxième marathon de France après Paris avec plus de 7000 participants pour cette 26ème édition.  

Enfin, essayer de faire un temps de référence en vue de l'entrainement pour l'ironmédoc et surtout l'Ironman de Zurich en 2017. Pour faire simple, Magali essaiera de tenir les chronos sur 3h30 et pour moi, sur 3h05 (je sais, l'année dernière le ménisque s'était bloqué au 4 ème kms !!!). CAPTRAIL utilisera les applications GHOST des SUUNTO AMBIT.

CAPTRAIL a essayé de suivre tous ses entraînements même si les blessures (déchirure aux ischios pour moi) et le travail (missions pour Magali) ont quelque peu perturbé le planning mais c'est la vie... de tout ceux qui travaillent !
Cette année notre préparation était essentiellement composée de travail spécifique : seuil à notre allure marathon (jusqu'à 55 minutes pour les séances les plus longues) et séances de fractionné (30sX30s) à la différence de l'an passé ou nous avions privilégié l'endurance longue (répétition de séries sur 1000 mètres) et sorties longues, on verra le résultat dans quelques heures !

Alors 12 heures avant le départ,tout est calme à la maison. Les affaires sont traditionnellement étalées dans la salle, le dossard en place sur la ceinture porte-gels, et surtout, les chaussures se reposent !!!

Dernier repas de pâtes au blé complet avec du parmesan et quelques fruits en dessert, le tout "arrosé"....d'eau pétillante.

Une dernière séance de SPORT-ELEC pour se détendre et ...une nuit au calme !

Concernant les motivations de cette épreuve, j'avais oublié...les huîtres et le coupe vent (merci Mag de me l'avoir rappelé !). 

Le Marathon, tout bon pour le triathlon !
Le Marathon, tout bon pour le triathlon !
Le Marathon, tout bon pour le triathlon !
Le Marathon, tout bon pour le triathlon !
Le Marathon, tout bon pour le triathlon !
Repost 0
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 09:30

Après les épreuves de triathlon, de nage en mer, CAPTRAIL vient de terminer sa "saison" cycliste !

Passionné par ce sport soit pour des raisons d'amour pur des 2 roues (Mag) soit d'orientation médicale pour quelques problèmes de ligaments et autres "joies" du sportif (Cyrille) mais ce sport allie aussi la technologie et la beauté des machines, le tout pour nous séduire et vouloir participer à 3 courses.

La première, une cyclosportive de 150 km (la Bernard Bourreau) mais sans les vélos de chrono (interdiction) donc retour à mon vieux SCOTT. Mag n'avait pas de encore sa machine de guerre (WILIER blanc-rouge), mais toujours son SCOTT CR1. CAPTRAIL a voulu se rendre compte de l'ambiance sur ce genre de course.

De magnifiques vélos, des équipements derniers cris et une ambiance décontractée du moins au début ! Nous voilà embarqué sur 150 km de route de Charente maritime. Un peu de trous, un peu de vent, un peu de gravier, bref le cocktail  traditionnel local. Nous étions en super forme et heureux de se retrouver dans une atmosphère méconnue du monde du cyclisme.

Dès le 8ième km, je dis à Mag que j'ai vraiment l'impression de ne pas avancer. Les jambes étaient pourtant présentes mais...pas le reste. Certes mon scott n'était pas sorti depuis un peu plus d'un an, alors peut-être que l'air salin de l'île de la Réunion a malmené ce dernier !

Mag a fait sa course avec un groupe et je ne l'ai plus revu si ce n'est à l'arrivée. Elle a bataillé pour terminer 1 ème féminine au général pour 4h56. De mon côté, "parpaing" aux pieds, je me suis mis en tête d'utiliser cette course comme un entrainement à la Philippe LUCAS ! 

127 km d'échappée mais seul derrière, c'est long, c'est "chiant" mais pour le moral c'est un bon renforcement !!!! Pour le temps, 5h51 et dernier sur 50 participants.

Cyclo sportive Bernard Bourreau 2016
Cyclo sportive Bernard Bourreau 2016
Cyclo sportive Bernard Bourreau 2016
Cyclo sportive Bernard Bourreau 2016
Cyclo sportive Bernard Bourreau 2016
Cyclo sportive Bernard Bourreau 2016
Cyclo sportive Bernard Bourreau 2016

Cyclo sportive Bernard Bourreau 2016

Trois semaines après, CAPTRAIL s'inscrit à un contre la montre (CLM) de 21 kms à AIGREFEUILLE D'AUNIS. Encore une discipline inconnue mais qu'il nous fallait découvrir. Un parcours de 14 kms de faux plat montant et vent de face pour ensuite "lâcher les chevaux" jusqu'à l'arrivée.

Super ambiance avec un départ toutes les 2 minutes. CAPTRAIL n'a pas pu s'échauffer correctement faute à....un délai de logistique un peu long et c'est donc retrouver sur les machines trop rapidement mais bon, il parait que cela s'appelle de l'EXPERIENCE. 

Mag avait son nouveau vélo de contre la montre. Un beau WILIER rouge et blanc, la classe italienne ! 

45 coureurs au départ avec un objectif simple : à fond sur les 21 kms.

Grand soleil, un revêtement de route fantastique mais un "gros" vent de face et un long faux plat montant.

Mag terminera en 41'27 avec une belle deuxième place au scratch féminin. Pour ma part, un temps de  36'24. 

clm d'Aigrefeuille d'Aunis
clm d'Aigrefeuille d'Aunis
clm d'Aigrefeuille d'Aunis
clm d'Aigrefeuille d'Aunis
clm d'Aigrefeuille d'Aunis
clm d'Aigrefeuille d'Aunis
clm d'Aigrefeuille d'Aunis

clm d'Aigrefeuille d'Aunis

Deux semaines après, CAPTRAIL repart sur un contre la montre à CHARRON. La particularité de cette course, une épreuve dit "Gentlemen" en équipe avec un ancien et un jeune. 

Le jeune, c'est moi et l'ancien Mag....ou l'inverse !!!!

La veille nous avons été reconnaître le circuit des 20 kms pour mettre en place une stratégie de course.

Faire simple : je reste devant Mag pour la protéger du vent et c'est elle qui me guide à la voix avec 2 phrases...."plus vite" et "stop" (pour que je ralentisse et lui permettre de rester dans ma roue). Visiblement cela fonctionne à l'entrainement, reste à voir le jour de la course.

De nombreux amis du club de triathlon étaient présents et notre revendeur de vélo préféré (c'est pour les promos !!!!), Cycles MAZEROLLES (pour les problèmes de vélo, au moins nous avons des pro au cas où !!!). 

14H28, départ de CAPTRAIL, pour 20 kms à fond et en appliquant la stratégie de la veille...

Un léger vent latéral, et un circuit super roulant. Nous rattraperons une équipe pour finir en 29'52 avec 37,2 km/h de moyenne. Quel bonheur que de se faire crier (avec le vent il fallait que j'entende ses ordres !) dessus par sa femme durant 30 minutes...une thérapie qu'il faudra que nous commercialisions car le concept pourrait intéresser d'autres couples ...

Dernière épreuve et donc, un première place en mixte pour CAPTRAIL. La classe, non !

Spéciale dédicace avec nos maillots de La Réunion et notre ami et revendeur HAPPY BIKES.

Fin du cycle vélo compétition avec un gros coup de coeur pour les CLM et CAPTRAIL pense faire des super temps l'année prochaine...

Encore le marathon de La Rochelle, et repos en vue du prochain rendez-vous : le triathlon FRENCHMAN d'Ourtin 2017 (3,8 km / 180 km / 42 km).   

clm de CHARRON la GENTLEMEN 2016
clm de CHARRON la GENTLEMEN 2016
clm de CHARRON la GENTLEMEN 2016
clm de CHARRON la GENTLEMEN 2016
clm de CHARRON la GENTLEMEN 2016
clm de CHARRON la GENTLEMEN 2016
clm de CHARRON la GENTLEMEN 2016
clm de CHARRON la GENTLEMEN 2016
clm de CHARRON la GENTLEMEN 2016
clm de CHARRON la GENTLEMEN 2016

clm de CHARRON la GENTLEMEN 2016

Repost 0
2 octobre 2016 7 02 /10 /octobre /2016 16:44

CAPTRAIL s'est offert des petites pauses oxygénation afin de mieux appréhender la reprise de sa préparation en vue du marathon de La Rochelle mais surtout d'un hypothétique SLOT à l'IRONMAN de ZURICH 2017.

Pour commencer, rien de tel qu'une ballade en mer à bord d'un catamaran...et oui, une belle surprise de Mag qui avait réservé un apéritif "marin" avec coucher de soleil....OUAH !!!

Le temps s'est arrété pour se retrouver tous les deux (je sais, nous sommes toujours tous les 2 mais bon !) allonger dans le trampoline devant à contempler le large et la côte rochelaise. Que du bonheur comme en témoigne ces quelques photos...

En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !

Enfin, pour l'anniversaire de Mag, j'avais trouver une idée...d'un stage de nail art (peinture sur ongle !) avec des professionnels car elle a déjà un superbe niveau en tant qu'autodidacte. C'est un art (un vrai) avec toutes ces techniques de one stroke, water marble, stamping,etc (je maîtrise maintenant !). Stage trouvé sur Bordeaux durant 2 journées. Reste juste le problème de "l' homme qui doit attendre 2 jours". Ne voulant pas m'orienter vers du sport...je suis revenu à mes premiers amours...le sport automobile ! Cela va plus vite qu'un vélo de CLM avec des sensations très particulières.

Je laisserais Mag vous raconter ces 2 jours à haute intensité...Appréciez juste ces quelques photos de son talent. Moi, j'adore (c'est mon côté "féminin" !!????).

Ce qu'il fut dire c'est que le stage en question n' étais pas avec n'importe qui.... Cyrille, en plus de s' intéresser à mes talents cachés... m'a dégoté un stage réservé aux professionnelles avec mon idole : Tartofraises ! C'est grâce à cette Nail artiste que j'ai commencé en tentant de reproduire, grâce à ces vidéos, les modèles les plus simples puis de plus en plus complexes.

2 jours passés au pays des petites fleurs et des papillons, en présence de mon idole, le rêve éveillé !

Immersion, avec les créations de Tartofraises puis les miennes (sur fond blanc)...

En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !

Le sport automobile....et surtout le pilotage circuit. Je suis donc parti en stage sur le circuit de HAUTE SAINTONGE.

2200 M de pur bonheur, avec 2 lignes droites de 650 m. Le premier jour, je me suis vu confié une Renault clio RS (200 ch) et de deuxième jour une Nissan 370 Z. Que vous dire, à part qu'il faut se remettre dans "le bain" (les automatismes reviennent vite mais bon, pas le droit à l'erreur !) surtout lorsque vous n'avez pas piloté depuis quelques années. Même si avec un vélo de CLM, la vitesse passe les 50 km/h, les techniques ne se ressemblent pas !

La Clio avec les palettes au volant reste fabuleux mais la Nissan...pas mal du tout sauf si l'on attaque fort en entrée de virage (problème de déjaugeage). La fin d'après midi aurait pu mal finir avec la perte des freins en entrée de virage juste après la grande ligne droite devant les stands...(no comment !) donc tout au frein à main.

Fin des escapades de CAPTRAIL et retour à l'entrainement...

En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
En dehors des sentiers battus !
Repost 0
6 août 2016 6 06 /08 /août /2016 08:47

Cette première expérience au FRENCHMAN a permis à CAPTRAIL de mieux identifier ses objectifs pour 2017.

Quatre disciplines sont en vue avec un objectif sérieux en triathlon (toujours avec La Rochelle Triathlon), le reste étant pour le plaisir :

- en triathlon : le FRENCHMAN à Hourtin (fin mai) puis l'IRONMAN de FRANCKFURT(9 juillet 2017) ou BARCELONE (début octobre 2017) avec pour objectif un slot pour KONA (2017 ou 2018)

- en swim and run : côte Vermeille à Argeles fin Juin 2017 sur "La moyenne "ou "La longue" en fonction des IRONMAN (Connaissant bien cette région...nous sommes un peu obligés !)

- en marathon : La Rochelle (novembre 2017)

- en nage en mer (pour Cyrille) : défi quiberonnais (3000m et 7500m fin juillet) ou le 15 kms ULTRA EBRE SWIM MARATHON HALF (fin août 2017)

En souvenir du FRENCHMAN, le dernier album photos...faites par un pro !

Triathlon FRENCHMAN 2016
Triathlon FRENCHMAN 2016
Triathlon FRENCHMAN 2016
Triathlon FRENCHMAN 2016
Triathlon FRENCHMAN 2016
Triathlon FRENCHMAN 2016
Triathlon FRENCHMAN 2016
Triathlon FRENCHMAN 2016
Triathlon FRENCHMAN 2016
Triathlon FRENCHMAN 2016
Triathlon FRENCHMAN 2016
Triathlon FRENCHMAN 2016
Triathlon FRENCHMAN 2016
Triathlon FRENCHMAN 2016
Triathlon FRENCHMAN 2016
Triathlon FRENCHMAN 2016
Triathlon FRENCHMAN 2016
Triathlon FRENCHMAN 2016

Triathlon FRENCHMAN 2016

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de captrail
  • Le blog de captrail
  • : Vous faire partager notre passion du trail et du triathlon : Après les Pyrénées Orientales et l’île de la Réunion, de nouveaux défis nous attendent en Charente Maritime et à travers le monde. Pour 2017 objectif: Une qualification pour le championnat du monde triathlon à Hawaï.
  • Contact

Recherche