Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 12:08

transgrancanaria 2013 ArrivéeEt voila, la course  qui termine notre saison 2012-2013  est faite !

Il y a toujours un peu d'angoisse avant le départ d'un Ultra, mais cette fois çi nous avions de quoi être un peu inquiet.

En effet, la Transju ne datait que de 3 semaines  et nous n'avions pas d'idée quand aux séquelles qu'une telle épreuve. D'autre part l'entraînement en course à pied s'est révélé quelque peu sommaire et la déchirure musculaire de Cyrille  toujours en mémoire. 

 

La soirée avait bien commencée avec une longue sieste, un restaurant italien pour les pasta et comme, tout bon sportif, une bière. Le départ a été donné à Agaete (à 20 minutes de Las Palmas) et pour s'y rendre l'organisation avait mis en place des bus. A notre arrivé une Banda nous accueille en musique et tous les coureurs ont droit à une haie d'honneur à l'entrée d' Agaete. On peut dire que l'ambiance était au rendez vous et les rues bondées. Une vérification de quelques matériels de sécurité ainsi que de la puce de contrôle a été faites avant les douze coups de minuit. 

A minuit c'est parti, moins d'un kilomètre de faux plat montant et nous voilà dans le vif du sujet 1200m de dénivelé sur 10 km qui offrent une vue sur la baie illuminée... splendide !

Premier ravito à Artenara, musique à "fond" et public qui nous accueillent. L'ambiance est excellente et toute l'organisation est aux petits soins pour nous ! Place ensuite à une longue descente de nuit, puis la remontée vers Asserador. Vers 6H30 le jour se lève et malgré des nappes de brouillard le paysage se dévoile. Les pentes érodées et abruptes se dessinent à ce moment là et cela ressemble vraiment aux paysages rencontrés au Maroc. Le répit ne sera que de courte durée car le brouillard devient de plus en plus dense et la bruine se transforme en vraie pluie. A Asserador ( 43 km) le vent est glacial, la descente est boueuse et très technique, le tout pour finir par une piste monotone surtout dans le brouillard et sous la pluie !

Nous arrivons vers 11H30 à Las Pressa de las ninas (55 km). Le temps se lève enfin et nous découvrons des falaises et des palmiers tout autour de nous. Les paysages sont magnifiques, arc en ciel en prime !

transgrancanaria 2013 las pressa de las ninas (11) 

Quelques kilomètres de plus et nous voilà au pied de la principale difficulté de la course: la monté vers Garanon, plus de 1100 m de dénivelé sur  20km et  une fois de plus les paysages grandioses au coeur de la zone volcanique, les roches découpées, les falaises et les maisons troglodytes nous entourent.

A Garanon nous retrouvons notre sac d'allègement, de quoi se changer, prendre un peu de repos et se ravitailler. Pour la première fois dans un trail, un contrôle inopiné de mon sac a été effectué par l'organisation. Il a fallu que je sorte tout le matériel obligatoire, les pénalités s'étalant d'une heure à la disqualification  (le listing des mauvais élèves était affiché à coté des résultats) ! J'ai véritablement apprécié cette démarche qu'il faudrait développer systématiquement dans ce type d'épreuve. Nous espérions atteindre ce point vers 17h. Je passe à 16H45 et Cyrille à 16H10 ! Pour l'instant nous sommes dans les temps !

La dernière partie de course se déroule bien. Toujours de bonnes sensations malgré des passages techniques. Je retrouve Cyrille aux alentours du 100 eme km. Nous avions prévu de nous attendre pour profiter des derniers instants de course. Les 20 derniers kilomètres sont interminables comme d'habitude ! Mais finalement la ligne approche... nous la franchirons ensemble, cette fois encore, en 24h33 à la 156 eme et 157 eme place au général. Sur 427 partants seul 265 coureurs finiront ! Cyrille est 67 eme de sa catégorie (Senior entre 30 et 39 ans) et  je termine 15 eme fille au général est 11 eme de ma catégorie (Senior entre 30 et 39 ans).

En conclusion, nous sommes ravis de notre "performance" sachant que l'entraînement en course à pied s'est  limité à une sortie de 12 km la semaine avant cette compétition. Malgré cela nous n'avons pas eu de crampes durant l'épreuve ! Soulignons l'importance des cours de fitness qui nous ont permis d'améliorer le travail des membres inférieurs. 

 

Voir le parcours 

Plus d'images dans l'album 

Les résultats sur le site de la Transgrancanaria 

transgrancanaria 2013 las pressa de las ninas (1) 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de captrail
  • Le blog de captrail
  • : Vous faire partager notre passion du trail et du triathlon : Après les Pyrénées Orientales et l’île de la Réunion, de nouveaux défis nous attendent en Charente Maritime et à travers le monde. Pour 2017 objectif: Une qualification pour le championnat du monde triathlon à Hawaï.
  • Contact

Recherche