Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 08:59

Magali ne connaissait toujours pas ce petit village au mille et une cases traditionnelles créoles.

Situé dans le cirque de Salazie, ancienne station thermale, HELL BOURG connait son apogée durant une centaine d’année à partir de 1832. Connu pour ses cases restaurées et la maison Folio, nous avons décidé de visiter ce village et ses alentours (Salazie, Mare à Poule d’Eau, Grand Ilet) le samedi et de s’organiser une sortie trail le dimanche.

CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !
CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !

Dimanche, départ de Hell Bourg vers 9h00 pour rejoindre le refuge de Bélouve ou nous attends une vue magnifique du cirque de Salazie, puis une « petit » tour vers le point de vue du Trou de Fer.

Un site impressionnant qui est actuellement en réfection. Demi tout vers le refuge et direction les remparts. A côté du refuge se trouve les vestiges du téléphérique et un musée retraçant l’histoire du tamarin des hauts. Nous avons longé le cirque par le sentier du Cap Anglais en direction du Piton des Neiges. Le sentier est parfois technique et surtout glissant mais de nombreuses marches ont été refaites par l’ONF.

Arrivé à la croix au sommet du Cap Anglais, nous avons suivi la direction d’Hell Bourg pour une descente abrupte puis une traversée dans la forêt cryptomérias de Terre Plate.

Pour faciliter l’appréhension du vide et motiver Mag, les goyaviers ont été un excellent moyen pédagogique… Merci à eux !

La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !
La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !

La position du "singe" sur les premières photos, c'est juste pour trouver le fruit de la motivation de Mag, goyaviers quant tu nous tiens !

CAPTRAIL en cure à HELL BOURG !

Un peu de publicité sur Hell-Bourg, avec un livre sur les cases créoles dessinées à l' aquarelle qui retranscrit à merveille l'âme de ce village..."le petit carnet de Hell-Bourg" de Martine Monchablon

Repost 0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 16:48

Déjà 2 mois se sont écoulés aprés cet ultra-trail au Japon !

CAPTRAIL vous fait part de ses dernières photos et des différents chiffres pour clôturer cette fabuleuse expérience.

1422 partants pour cette épreuve et seulement 849 finisheurs soit 59,7%.

CAPTRAIL a fini en 44h20min13s main dans la main…

Pour le classement :

Pour Cyrille : 610 eme sur 730 finisheurs et pour Magali : 84 eme sur 119 finisheuses.

Après quelques recherche sur Youtube, nous vous conseillons 3 vidéos dont l’une que CAPTRAIL affectionne particulièrement car le film a été réalisé par un finisheur en 44h36 donc qui correspondait globalement à nos temps de passage.

CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !

La vidéo d'un coureur qui termine 14 minutes après nous..

CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !
CAPTRAIL ou l’UTMF 2014 en chiffre !

Le résumé de la course mais avec ceux qui terminent....bien avant nous !

Regardez bien à 3min20....nous y étions pour de vrai !

La preuve que CAPTRAIL était au rendez-vous !

Repost 0
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 15:56
Les impressions de CAPTRAIL !

En exclusivité, CAPTRAIL vous présente ses T-shirt. Un logo réalisé par Magali qui ressort comme nous l’espérions sur les textiles. Après un léger délai de fabrication en métropole, nous avons pu les porter cette semaine lors de nos séances d’entrainement en indoor et outdoor…

Les impressions de CAPTRAIL !
Les impressions de CAPTRAIL !
Les impressions de CAPTRAIL !
Les impressions de CAPTRAIL !
Les impressions de CAPTRAIL !
Les impressions de CAPTRAIL !

Un peu de publicité au cas où des sponsors et/ou généreux donateurs souhaiteraient participer à nos aventures sportives ….

A consommer sans modération !

 

Les impressions de CAPTRAIL !Les impressions de CAPTRAIL !
Repost 0
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 14:05

De retour sur TOKYO, nous devions rentabiliser notre temps de façon à découvrir un maximum de choses en un minimum de temps.

Dès notre arrivée, nous avons profité du quartier commerçant de GINZA avec toutes les marques de luxe du monde entier. Les rues principales étaient barrées donc réservées aux piétons. Un véritable bonheur !

Nous avons flâné dans les avenues Chuo-Dori, Harumi-Dori et d'autres du même quartier, avec un petit air de Champ Elysée.

En rentrant à notre hôtel, nous avons découvert le théâtre Kabukiza, le seul au monde consacré au Kabuki. Après avoir posé quelques questions à l'accueil, nous décidons d'assister à une "mini" séance afin d'apprécier ce théâtre tant connu et faisant parti de la culture japonaise. En effet, il était possible tout en restant au fond du théâtre d'assister à une seule partie de la pièce. Nous nous y rendrons deux jours après.

Lundi 5, une journée speed....

Dès le matin, nous sommes partis visiter le musée d'EDO qui nous permettra de mieux comprendre l'époque EDO. Un musée riche en collection, à la muséographie variée fondée sur la reconstitution de différents quartiers et d'éléments d'architecture. Le tout ponctué par des mises en situation interactives très réussies. A ne pas manquer lors de votre séjour à TOKYO.

Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !

Après un excellent repas à base de viande (rouge une fois n'est pas coutume !), nous nous sommes rendus au stade de sumo de Kokugikan. Malheureusement ce dernier était fermé ainsi que son musée. Dommage, moi qui rêvais d'en soulever un dans mes bras pour le câliner....

Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !

Enfin, pour rester dans l'ambiance après un moment d'émotion lié au tremblement de terre du matin, nous avons voulu prendre un peu de hauteur. Nous décidons d'apprécier TOKYO d'en haut de la tour SKYTREE, la plus haute tour de télédiffusion au monde avec une hauteur de 634 m. Cette tour comprend deux plateformes d'observation situées à 350 m et 450 m. La SKYTREE TOWN intégre aussi un gigantesque complexe commercial "Solamachi", un aquarium, un planétarium et des restaurants. Tout est bien pensé. Quelques achats compulsifs et direction la tour. Une ascension en quelques secondes jusqu'à 350 m et après avoir découvert TOKYO, nous reprenons cet ascenseur "magique" pour atteindre les 450 m. La nuit étant tombée sur la capitale, un spectacle somptueux apparait. Une mégalopole dans toute sa splendeur. Après tant d'effort, un "petit" tour au bar car 400 m de dénivelé sans poche à eau .....

Deux heures d'émotions puis le retour sur le plancher des carpes !

Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !

Mardi 6, le théâtre japonais...

De retour au théâtre Kabukisa pour l'achat de nos tickets. Un peu d'attente mais assis dans une queue à l'organisation japonaise, tout paraît simple. Enfin, les deux entrées dans la culture de l'ère Meiji...De façon à passer les deux heures qui nous séparaient du spectacle et par un heureux hasard, nous avons découvert une échoppe d'où sortait une veille dame...et à ce moment, nous franchissons la porte en bois. La véritable caverne d'Ali Baba. Des étoffes, des kimonos, estampes, etc et à un prix local. De nombreuses emplettes puis retour au théâtre.

Nous passons donc, 26 minutes pour la première partie dans un théâtre à l'architecture intérieure sobre pour un spectacle uniquement en japonais (tradition oblige !). Visiblement l'objet de la piéce etait une satyre comique avec des costumes somptueux. Encore un agréable moment passé dans la culture japonaise.

Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !
Après PEKIN Express, TOKYO Express !

Déjà la fin de la journée et c'est avec regret et nostalgie (déjà !) que nous préparons nos bagages pour le grand retour en France.

Repost 0
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 23:34

Un réveil a peu mouvementé ce matin. 5h20, notre chambre au 13 ème étage de notre hôtel à largement vibré voir tremblé. Pas de métro, mais un réel séisme de magnitude de 6.2 à 160 km de Tokyo.

Véritablement impressionnant surtout à notre hauteur...

Après un "petit" cyclone à la Réunion, un séisme à Tokyo, il nous manque plus qu'une irruption volcanique !

Plus de peur que de mal, la vie des tokyoïtes réunionnais continue...

Repost 0
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 22:08
Dernière soirée à KYOTO

Pour notre dernière soirée à Kyoto, Mag a choisi un restaurant avec des sushis...Cela pourrait être un vœux facile à réaliser, surtout à St Pierre, mais à KYOTO, aussi étonnant que cela paraisse, c'est mission quasi impossible donc une recherche sur internet s'imposait...

Nous nous sommes rendus dans le quartier du GION, l'un des plus authentique de l'ancienne capitale très connu pour ses Geishas. De nombreuses boutiques et surtout d'anciennes maison traditionnelles d'une architecture à ne pas manquer.

Dernière soirée à KYOTO
Dernière soirée à KYOTO
Dernière soirée à KYOTO
Dernière soirée à KYOTO
Dernière soirée à KYOTO
Dernière soirée à KYOTO
Dernière soirée à KYOTO
Dernière soirée à KYOTO
Dernière soirée à KYOTO
Dernière soirée à KYOTO

Après cette promenade, direction le restaurant le Chojiro. Après une bonne demi heure d'attente, l'aquarium nous apparait.....avec un chef sortant un énorme poisson dans son épuisette ! Un spectacle haut en couleur avec tout un cérémonial des serveurs. La commande des sushi s'effectue sur ...un I Pad (écran tactile). Un large choix dans une ambiance fort sympathique. Après de nombreux petits encas, nous avons voulu goûter le saké. La boisson arriva mais ...chaude !. Une petite bouteille en terre que Captrail a "largement" dégusté. Le degré d'alcool avait considérablement baissé donc pas de soucis pour retrouver notre hôtel !

Dernière soirée à KYOTO
Dernière soirée à KYOTO
Dernière soirée à KYOTO
Dernière soirée à KYOTO
Dernière soirée à KYOTO
Dernière soirée à KYOTO
Dernière soirée à KYOTO
Dernière soirée à KYOTO
Dernière soirée à KYOTO
Dernière soirée à KYOTO

Après un bon repas, nous avions prévu d"analyser" la jeunesse" japonaise et donc, rien de tel qu'une........discothèque branchée ! Le WORLD. Nous étions en chaussure de trail (UTMF oblige !). Quelques mots avec le portier, et entrée des artistes...

Nous sommes descendu en sous sol et avons découvert une ambiance architecturale digne d'une église gothique, voûte en ogive très classe, et un DJ à la barre. Toute la jeunesse (une trentaine d'année), s'était rassemblée quasiment en rang face au DJ. Très calme au début puis après 2 heures, les "sardines" se sont serrées.....et l'ambiance est montée. Nous avons trouvé refuge dans l'escalier de façon à pouvoir profiter du spectacle !. Fin de la soirée vers 1 heure du matin et retour au calme (les basses étaient très fortes, on a passé l'age !).

Le plus étonnant dans cette immersion concerne d'une part la bonne ambiance et le coté "bon enfant" et d'autre part l'habillement des filles. Ici, nous sommes loin des décolletés et ultra mini jupes réunionnaises, la mode est plutôt à la jupe bouffante année 50 et chemisier col Claudine, tout cela donne une ambiance bien sage, même si la bonne humeur et l'amusement était au rendez vous pour ces jeunes Kyotoïtes.

Fin de notre séjour sur KYOTO. Cette ville se doit d'être visitée et si vous venez au Japon alors nous vous conseillons de passer quelques jours dans cette ancienne capitale qui recèle de nombreuses richesses.

Voici quelques sites web qui nous ont été utiles pour en savoir plus.

Repost 0
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 02:01

Nous quittons Kawagushiko, pour rejoindre Kyoto, après quelques heures passées à bord TGV japonais le shinkansen. la principale différence avec notre TGV, c'est l'espace à l'intérieur du wagon et surtout la ponctualité à la seconde !

Kyoto est l'ancienne ville impériale et capitale du japon, pour cette raison la ville recèle pas moins de 1700 temples, un patrimoine riche et en partie classé à l'UNESCO.

En quelques jours, nous avons eu l'occasion de visiter les principaux sites :

le pavillon d'or ( le temple de Kinkaku ji),

le château de Nijo jo, entouré de douves,

la tour du temple de Toji haute de 54m,

et l'un des plus grand temple de Kyoto, Higashi Honganji, dont la restauration est en cours.

En parallèle à ces visites de sites patrimoniaux, nous avons souhaité également faire un tour au musée des arts traditionnels pour mieux prendre la mesure des savoirs faires immenses des artisans japonais. Par hasard, nous nous sommes retrouvés dans un salon de bouquinistes, une véritable mine d'or où nous avons acheté d’anciennes estampes.

Un passage par la tour de Kyoto haute de 131 m nous a permis d'avoir une belle vue d'ensemble de la seconde ville du Japon.

Après cette journée culturelle, place à un pub irlandais et après quelques bières...direction un petit restaurant italien bien caché dans une étroite ruelle. Un véritable délice ! Encore une magnifique journée dans un Japon toujours aussi surprenant…

Le pavillon d'or
Le pavillon d'or
Le pavillon d'or
Le pavillon d'or
Le pavillon d'or
Le pavillon d'or
Le pavillon d'or
Le pavillon d'or
Le pavillon d'or

Le pavillon d'or

le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo

le chateau de Nijo jo

temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji

temple de Toji

Repost 0
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 10:56
UTMF 2014 : Après l’ULTRA TRAIL WORLD TOUR, le SURVIVAL TOUR

Après quelques heures de repos, voici enfin le récit de notre "survival tour" !

Ce trail a certainement été l’un des plus difficiles et mal parti de tous !

Entre le lumbago de Cyrille (manipulé la veille par un non voyant), les 30 heures de vol, et le décalage horaire (jetlag de 8 heures) et l’aspect « climatique » (amplitude d’une trentaine de degrés) nous pouvons vraiment dire que les conditions n’étaient pas optimales pour la réussite d’un 169 km !

Le départ de la course est donné le vendredi 25 avril à 15h au bord du lac de Kawagushiko, la météo est bonne même si quelques gouttes tombent de temps en temps. La foule est au rendez vous, une véritable haie d’honneur s’organise pour saluer notre départ.

La première partie de course est très roulante, une piste monte régulièrement pour nous permettre d’avoir une vue superbe sur le Mont-Fuji. Rapidement Cyrille prend les devants et nous nous perdons de vue.

Après 18km les compétiteurs arrivent au premier ravitaillement, un plat de soupe de pâte nous attend, ainsi qu’une bonne vingtaine de bénévoles au petit soin pour nous. Pour faciliter la compréhension de tous, les ravitaillements sont numérotés A1, A2 et ainsi de suite jusqu’au A11.Cela donne une idée du programme !
A 18h30, le soleil se couche et la température tombe aux alentours de 8 degrés. Des centaines de points lumineux se dirigent vers A2. Je retrouve Cyrille à A3, ce n’est pas très bon signe, son dos lui fait de plus en plus mal et nous sommes à peine au 35 e km.
La course s’annonce très mal engagée pour lui. Nous commençons à envisager son abandon.
De mon coté, je me suis laissée emporter par le départ très rapide et très roulant, du coup je me retrouve après 35 km avec la sensation d’avoir couru plus de 70 Km ! Bref, ce n’est pas la joie. Un coup d’œil au profil de course et nous décidons de pousser jusqu’en A4 à seulement 5 km. A ce poste il y a la possibilité d’être rapatrié, d’avoir des soins médicaux et une zone de repos. Cyrille passe entre les mains d’une kiné de course qui fait craquer son dos et le débloque ! Miracle ! Ce n’est pas gagné pour autant mais il décide de continuer la course, étape après étape en espérant que son dos tienne le coup. Nous partons donc de A4 ensemble en mode ultra cool pour que Cyrille puisse récupérer.

Finalement nous enchainons sur un parcours de course relativement roulant, les portions de goudron sont de plus en plus fréquentes et longues. Heureusement que nous sommes ensemble pour discuter sinon ces heures auraient été interminables ! Nous arrivons vers 8h à A7 au 85 e Km, et nous nous rendons compte que nous sommes dans le dernier quart de coureurs. La limite horaire avait été fixée à 8h30 puis repoussée d’une demi-heure, pour tenir compte des temps de passage des premiers plus lents que prévu et des embouteillages occasionnés dans une partie technique du parcours. En A7 nous récupérons nos sacs d’allégement, nouvelle chaussettes, compeed préventif pour éviter les ampoules, et petit massage, avant de repartir sur 24 km de faux plat composé de 10 km de goudron (encore !)

Entre temps le dos de Cyrille tient le coup, toujours une petite douleur mais rien de comparable avec son calvaire entre A2 et A4.
Nous franchissons le 100 e km sous le soleil et un point de vue superbe. Plus que 69 km ! Et voila A8 : le début de la partie la plus difficile commence, au 104 eme kilomètre !

Il faut savoir que le parcours de la course en 2014 a été modifié et annoncé une semaine avant le départ. En 2013 le parcours avait été réalisé dans le sens inverse ou nous le faisons aujourd’hui. Le but de l’organisation en 2013, étant de mettre la principale difficulté en début de course et non sur la fin. Cette édition 2014 est donc particulièrement dure, les abondons se succèdent, même chez les pros (Sébastien Chaigneau, Iker Karrera, Emmanuel Gault, Thomas Lorblanchet, Yoshikazu Hara et Nathalie Mauclair). Avant de repartir nous sommes soumis à un contrôle de sac, matériels obligatoire et poids sont contrôlés (3, 7 kg pour le sac de Cyrille et 3,4 Kg pour le mien). Puis avant de franchir le sas de sortie nous devons également effectuer 3 flexions complètes (squat) pour vérifier l’état de fraicheur de nos jambes avant de nous embarquer pour 24 km d’effort intense. La rigueur japonaise fait que personne ne conteste ce « petit » test.
Cette portion commence par 1300m de dénivelé positif, je retrouve un terrain que j’aime, à la différence des longueurs de plat, et nous avalons la côte en 1h20, sans s’arrêter. Cyrille a retrouvé sa forme dans ce terrain qui nous convient bien. Montées et descentes s’enchainent, les kilomètres n’avancent pas vite mais le dénivelé défile. Le chemin est très raide une corde à nœud aide les coureurs à monter dans certains passages, nous sommes sur une ligne de crête boisée, et nous avons en permanence l’impression que la dernière ascension est proche mais finalement la suivante est encore plus rude. Cyrille et moi sommes aux anges, les cuisses répondent bien et les concurrents se découragent. La nuit commence à tomber et après une dernière ascension (cette fois c’est la bonne !) nous entamons une descente vertigineuse, toujours en forêt mais très glissante. Cyrille prend le parti de descendre rapidement, je le suis, et nous arrivons enfin à A9 en pleine nuit.

Dans cette descente, nous avons croisé de nombreuses personnes assoupies dans la végétation ainsi que des blessés aux chevilles. Si la pluie avait été de la partie alors l’évacuation par hélico aurait été de rigueur. Il nous aura fallut plus de 6h20 heures pour passer cette étape de 24 km. Cette portion a laissé des traces, de nombreux compétiteurs arrêteront à ce ravitaillement. Il nous reste encore plus de 45 km à faire, de nombreuses montées, et une seconde nuit sans sommeil.

Après un massage bien mérité nous repartons. Je découvre une douleur à la hanche, en plus de celles que j’avais déjà au tendon d’Achille gauche et au genou. Je « paye » notre descente rapide. Malgré les douleurs une chose est certaine, nous sommes en route vers A 10, plus que 2 tronçons à passer pour arriver sur la ligne. Nous flirtons toujours avec les barrières horaires, à 2 heures prés environ. Entre A10 et A11 la fatigue se fait sentir surtout en fin de nuit. Je commence à avoir des hallucinations et Cyrille de son coté a une pêche d’enfer. Il se « paye » quelques côtes en courant et une escalade verticale rapide, histoire de ne pas s’endormir. A 6h, nous sommes au 144 e km au point de vue de Panoramadaj (1328 m) nous admirons ensemble après 2 nuits dehors et plus de 140km un levé de soleil sur le Mont Fuji. Moment inoubliable.

En route vers A11, dernier ravitaillement avant l’arrivée. Cette dernière partie de 11,4 km qui nous sépare de la ligne d’arrivée commence bien sur par une montée puis une seconde et une descente qui use les jambes déjà bien fatiguées. Nous voyons d’en haut le lac de Kawagushiko, le point de départ que nous avons quitté il y a plus de 40 heures. Le lac est devant nous, mais nous sommes encore en ligne de crête, finalement une volée de marches nous attends, rien de pire pour les jambes. Ce parcours ne nous épargnera donc jamais ! Nous sommes enfin au bord du lac, mais pas de musique, pas de sono, la ligne d’arrivée est certainement encore assez loin. Nous scrutons la rive opposée pour vérifier que le tour du lac ne soit pas notre ultime épreuve ! 1 km avant la ligne, un panneau nous l’indique, les spectateurs sont de plus en plus nombreux à nous féliciter et nous encourager.

La ligne est en vue, nous la franchirons ensemble une fois de plus, après plus de 44h 20 et 8023 m de dénivelé positif, d’efforts en commun, de soutien, de motivation, et de doutes aussi. C’est certainement notre plus mauvais classement mais pour un trail qui aurait pu s’arrêter au 40 e km, il est aussi notre plus grande victoire.

Captrail a de nouveau remporté une victoire grâce à l’entrainement, à la chance, à une indéfectible cohésion (normal pour un couple !) et à la compétence d’un chiropracteur non voyant et d’une kiné d’exception.

Pour résumer cette épreuve, le goudron nous a fait souffrir, la gestion de course (difficultés jusqu’à la fin du parcours) était très importante, la partie entre A8 et A9 relevée du défit sportif mais le lever de soleil sur le Mont Fuji….fait tout oublier (ou presque !).

Pour tous ceux qui souhaiteraient participer à l’UTMF 2015, Captrail vous donnera quelques conseils d’entrainement (sans prétention) mais surtout de vie courante afin de vous faciliter votre séjour au Japon.

Enfin avant de terminer un grand merci à tout ceux qui ont suivi cette aventure, qui nous ont soutenu et encouragé, 169 km ça laisse le temps de penser à chacun de vous !

Arigato gozaimasu !

Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)

Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)

Le départ de la course

Repost 0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 12:38
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !

La bonne nouvelle c'est que nous y sommes ! Après quand même plus de 20 000 km, et quelques correspondances, métro parisien, et panneaux aux lettres bizarres !

La mauvaise nouvelle c'est que Cyrille soufre d'un lumbago depuis dimanche soir, inutile de dire que les heures passées en transport n'ont pas améliorées la situation. Ce matin nous avons réussi à faire venir un Kiné, après plus d'une heure et demie passé entre ses mains, Cyrille se sent mieux, mais le départ demain ne sera pas serein.

En résumé, nous avons besoin de toutes vos bonnes ondes !

Lors de la remise de nos dossards nous avons eu l'occasion de profiter d'une cérémonie du thé, en kimono, mais également de rencontrer toute l'élite du trail Français : Christophe Lessaux, Sebastien Chaigneau, Antoine Guillon, Christophe Delebarre, Nathalie Mauclar, du beau monde donc au rendez-vous de cette course inscrite au Ultra Trail World Tour;

Au programme de demain, vérification de sacs, sièste et départ vendredi 25 à 15h pour nous soit 9h pour la métropole. Rendez vous si tout va bien dimanche, nous espérons mettre 36h mais bon, rien n'est jamais sur en ultra.

Pour plus d'info sur la course, voir le lien en dessous, magali porte le dossard 1142 et Cyrille le 1143, je pense que vous devez pouvoir suivre notre course sur le site web de l'UTMF.

Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Repost 0
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 13:36
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF

J- 17 jours et 14 heures voir 13 ….CAPTRAIL s’est accordé le dernier bloc d’entrainement avec :

Mercredi : renforcement musculaire et vitesse sur tapis de course (club MOVING)

Jeudi : entrainement endurance avec OXYJEUNES (1 heure)

Vendredi : sortie vélo (38 km) avec un travail de 80-85 rpm à l’aller et travail de « survie » au retour en raison du vent !

Samedi : départ pour le Piton des Neiges (3008 m) et entrainement en crête (nuit au gîte) Dimanche : idem samedi

Une séquence relativement simple et en mode « je ne me blesse surtout pas ». Le tout couronné par un lever de soleil magnifique dimanche 6 avril (mon cadeau d’anniversaire !) au sommet du Piton. Magali avait discrètement apporté une bouteille….d’alcool (je sais, à deux semaines du départ !!???) que nous avons goutée et partagée avec des personnes du refuge. Je comprends pourquoi nous avions un écart de poids de sac sur la balance avant de partir…cachotière !

Nous en avons profité pour régler les 2 SUUNTO (AMB IT et AMBIT 2 SAPPHIRE). Avant le départ, calage sur MOVESCOUNT des différentes données dans TRAIL RUNNING, dans les paramètres avancés puis sur le terrain, répétition des gestes d’enregistrement, calage des altitudes, gestion du Fusedalti, etc. En effet, lors du Grand Raid de la Réunion, la SUUNTO AMBIT 2 a « buggée » au 106 ième kilomètres et ne m’a plus enregistrée mes données. En revanche, lors de l’épreuve, je pouvais suivre ma vitesse de progression ainsi que les écrans pré définis en amont. Je vous avoue qu’à l’arrivée à Saint Denis et après 170 kms, j’ai un peu pesté ! Avec un retard certain, je rédigerais un article avec les écrans de Movescount : voir mon lien du GRR en attendant.

Etant donné que les températures au Japon seront fraiches (environ 10 degrés) à cette période nous voulions aussi tester nos vêtements techniques et autres petits « grigris ». Enfin, une bouffée d’air en altitude durant 2 jours permet de travailler en hypoxie…même si la méthode « Exposition Intermittente hypoxique » (IHE) n’est pas respectée !

Captrail va maintenant lever le pied et attendre, sans prendre du poids, le départ au pied du Mont Fujiyama le 25 avril à 15h00.

Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF

Quelques images de la GOPRO HERO3 Black Edition...

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de captrail
  • Le blog de captrail
  • : Vous faire partager notre passion du trail et du triathlon : Après les Pyrénées Orientales et l’île de la Réunion, de nouveaux défis nous attendent en Charente Maritime et à travers le monde. Pour 2017 objectif: Une qualification pour le championnat du monde triathlon à Hawaï.
  • Contact

Recherche