Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 16:03
Le tour du coeur...

Mercredi 12 mars 2014, CAPTRAIL faisait parti de l’équipe de cyclistes pour un défi au profit de l’association « Vaincre la mucoviscidose ».

Ensemble, avec Guillaume âgé de 15 ans, nous nous sommes élancés pour un tour de l’île de la Réunion soit 220 kms de méditation sur cette maladie… Guillaume nous a accompagné les premiers kilomètres avec son VTT puis les cyclistes sont partis direction St Joseph. Une excellente ambiance a dominé cette épreuve sous le soleil. Les relais se sont succédés et les véhicules de sécurité ainsi que la moto nous ont permis de rouler un peu plus serein… Des ravitaillements étaient mis en place par le régiment de service militaire adapté (RSMA) de St Pierre. Une organisation hors du commun qui nous a fait rejoindre Guillaume quelques kilomètres avant l’arrivée au régiment. Quelle surprise lorsque nous avons été accueilli par une haie d’honneur, avec Guillaume qui a franchi la ligne d’arrivée en tête du peloton.

Les 3000 euros ont été atteints et quelle joie pour cette association.

Félicitations à tous, merci Guillaume et rendez vous est pris l’année prochaine pour un nouveau défi avec toi pour vaincre cette maladie. Au passage, chapeau bas aux militaires qui ont organisés cette journée !

Afin de mieux connaître et vaincre cette maladie...

Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Repost 0
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 06:39
BRAVO MARTIN !

Captrail a suivi en direct et sans décalage horaire la course de Martin !
Quelle émotion ! merci de nous avoir fait frissonner malgré nos 30 degrés !
Une pensée à toutes les jeunes pousses qui s'entrainent dans les clubs nordiques des hauts cantons des Pyrénées-Orientales à l'image de Martin et Simon il y a quelques années.
Encore Merci !

Repost 0
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 05:50
Transvolcano 2014 : c'est fait !

Captrail était engagé sur la course de la Transvolcano 2014, une occasion de découvrir le piton de la Fournaise pour Magali et de faire 50 km en préparation à l'Ultra Trail du Mont-Fuji en avril.

Pour commencer, nous tenions à remercier membres de notre club : Oxyjeunes. Présent à tous les ravitaillements, ils nous ont encouragés et assistés tout au long de la course. Nous avons était traité comme des stars ! Cette course a vraiment été une très belle expérience, et un bon moment de partage.

En quelques mots, cette course affichait 51 km et 1900 m de dénivelé, un parcours relativement roulant en théorie. Le départ a été donné à Bourg Murat à 6h, un petit sentier forestier nous amène à piton Textor, puis à l'assaut du Piton de la Fournaise ! Courir au milieu de ce paysage lunaire est une expérience inoubliable. L'occasion pour Cyrille de passer toute la course à filmer ! A ce sujet, je déconseille fortement de garder la GOPRO sur la perche ....

Méandres de lave figés dans le sol, coulées, et scories offrent des sensations de course étrange... En effet, la roche volcanique est très abrasive, mieux vaut penser à lever les pieds sinon c'est la chute assurée ! La montée vers le volcan reste assez technique, les coulées de lave nous offrent un cheminement tourmenté. Arrivé au sommet : pointage et souffle coupé par le paysage. Nous sommes à l'aplomb du cratère ! un instant magique. La redescente se fera par le même itinéraire, c'est l'occasion de croiser les copains. Puis pour la seconde fois, nous traversons le champ de lave du Dolomieux, passage au Pla de Bellecombe, puis nous voila lancés au milieu de la plaine de Sable, peut-être ? Nous ne sommes pas plutôt sur Mars ! Le paysage, une fois de plus est grandiose. Le retour passe à nouveau par piton Textor et la dernière ligne droite vers l'arrivée à Bourg Murat.

Quelques impressions de course maintenant. 337 inscrits, nous sommes à l'arrière du groupe au départ, mauvaise idée ! le chemin devient rapidement un "single" étroit où il faut jouer des coudes pour remonter la troupe ! Au premier ravitaillement, on m'annonce que je suis 3e féminine, une motivation de plus pour continuer à remonter les coureurs.... puis finalement la seconde fille est en vue, je profite d'une montée un peu raide pour la doubler au 6e km. Au second ravitaillement elle arrive lorque je pars...il va falloir maintenir le rythme si je veux conserver cette place. Pendant ce temps Cyrille joue les réalisateurs, vidéo sur vidéo, camera à bout de bras toute la course ! Il est vrai que les conditions sont excellentes, grand beau temps, petit vent frais juste ce qu'il faut pour ce faire plaisir. Cette compétition était, pour nous, l'occasion de faire un point sur nos sensations à 2 mois du Japon. Résultat : je conserve ma seconde place, en gérant la fin de course, et termine en 7h44 soit 83e au général Cyrille se place 64e et 20e de sa catégorie en 7h26 au sprint sur les 10 derniers kilomètres ! Au final 290 coureurs terminent cette édition 2014 de la Transvolcano.

Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Repost 0
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 17:19
Le relais du volcan où la descente infernale !

Captrail n'a pas résisté (merci Jean-Louis !) à courir sur une épreuve de vitesse sur très, trop courte distance le 12 janvier 2014 !
Le relais du volcan, si je devais résumer cette épreuve : tu accélères au départ, tu accélères vraiment au milieu et tu sprint à la fin !
Nous étions en équipe avec le club Oxyjeunes sur un parcours très simple : Pas de Bellecombe (Piton de la Fournaise), la Grande Ferme soit 24km de route en descente pour 8 relayeurs par équipe. Dans l'équipe des garçons, je pars en 5e position du relais et me concentre sur mes 3,5 kms ! Le défis de ma vie....Grosse chaleur, sans ombre et du bitume en descente, heum un véritable délice qui dure 13 min 09.

Pour Mag, 6e relayeuse avec un parcours extraordinaire de 2,4 kms, de descente (et une petite montée), bitume etc. pour finir en 14 min 18.

Le plus court ultra de notre carrière !
Enfin, la récompense pour nos deux équipes respectives : les hommes termineront 3e des non licenciés et pour les filles, 2e toujours des non licenciés. Heureusement, l'ambiance générale et celle d'Oxyjeunes nous a fait passer un excellent moment.

Le relais du volcan où la descente infernale !
Le relais du volcan où la descente infernale !
Le relais du volcan où la descente infernale !
Le relais du volcan où la descente infernale !
Le relais du volcan où la descente infernale !
Repost 0
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 08:11
Sortie : Cilaos-col du Taibit

Le fameux col du Taïbit ! Redouté par tant de traileurs lors du grand raid, il constitue le passage pour rejoindre le cirque de Mafate depuis Cilaos.

Cette sortie sera l'occasion pour Cyrille d'essayer d'oublier les mauvaises sensations lors de cette redoutable ascension qu'il a déjà faite deux fois : pour la Cimasalazienne et pour le grand raid. Cette fois nous ferons la monté ensemble depuis la route d'Ilet à corde.

Parcours : depuis Cilaos, suivre la route d'Ilet à Cordes, stationnement le long de la route

Durée : 1h36 A/R (1h de montée depuis la route) 820 m D+ 6.7 km

Balisage : GR R1 impossible de se tromper il n'y a qu'un chemin !

En route : Depuis la route, le chemin est bien marqué, et le ton est donné d'entrée : ça monte ! Le sentier est constitué de marches, comme toujours ici !
Le départ bien ombragé permet de ne pas trop souffrir de la chaleur. Quelques ouvertures dans le couvert végétal permettent d'apercevoir les piques des 3 Salazes, mais le col reste caché à la vue jusqu'à l'oratoire. Arrivé au col la vue est magnifique sur le petit village de Marla dans le cirque de Mafate, à cheval sur la ligne de crête nous avons un pied dans le cirque de Cilaos et l'autre dans Mafate !

Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Repost 0
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 07:26
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet

Juste avant noël, Captrail retourne à Cilaos sur les traces des sentiers foulés quelques mois au par avant lors du grand Raid.

Première sortie en mode photo, détente, et pause dans la vallée de bras rouge à la découverte des bassins Fouquet.

Durée : 3h A/R 1000 m D+
Balisage : GR R2

Parcours : Cilaos, cascade de bras rouge, bassin Fouquet et retour par le même sentier

En route : Au départ du joli village de Cilaos, nous commençons par descendre sur le sentier des porteurs en direction des thermes. Quelques mètres sur la route puis nous retrouvons le sentier bien marqué vers la cascade de bras rouge. Le sentier est magnifique, les points de vue sont nombreux, et la variété du sentier permet de courir aisément.

Après avoir traversé la rivière de bras rouge, le sentier monte franchement, il suit ensuite une courbe de niveau et descend vers bassin Fouquet.
Impossible de résister Captrail est à l'eau ! Apres la baignade nous retournons vers Cilaos par le même sentier.
Ce parcours est vraiment idéal pour s'entrainer, il est ludique, varié et la baignade en récompense ne gâche rien au plaisir !

Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Repost 0
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 10:49
Visite de Kelonia : la paradis des tortues

Depuis le temps que nous le disions, cette fois c'est fait ! On se calme sur l'entraînement et nous en profitons pour visiter Kelonia.

Ce centre d'interprétation a pour mission de nous faire découvrir la vie des tortues marines, mais également de les soigner et de mener un travail de recherche.

Le plus étonnant c'est qu'avant de devenir Kelonia, le lieu était une ferme aquacole créée à la fin des années 70 pour permettre la production de viande de tortue, l'exploitation des écailles et du cuir. Ainsi les bébés tortues étaient prélevés dans le milieu naturel (selon certaines conditions quand même !) puis engraissées et mises en boite à Saint Leu. Cette exploitation aquacole a été financée par le Région et l'Etat, et elle symbolisait la création d'une filière novatrice pourvoyeuse d'emploi sur l'ile.
En 1981, le commerce international de la viande de tortue est interdit. La ferme va diversifier ses activités mais finalement la structure fermera à la fin des années 1990. Après de nombreux déboires administratifs, le centre de Kélonia ouvre ses portes en 1998.

Une chose est certaine, la reconversion de la ferme aquacole est très réussie. La visite est plaisante, un grand bassin permet de découvrir les tortues, puis des salles d'exposition nous font découvrir le travail de recherche. Arrivés vers midi, les soigneurs ont apporté leur repas, d'où une agitation dans le bassin principal qui nous a permis d'approcher au plus près ces tortues vertes, imbriquées et poissons divers (perroquets, etc.).

Un véritable spectacle conseillé pour les enfants ! L’espace montrant l'utilisation artisanale des écailles de torture (couteaux, tableaux, lampes, etc.) sous forme vidéo est très interessant. Un lieu de détente et d'enrichissement qui se poursuit à l'extérieur avec un petit arboretum. Enfin, la traditionnelle boutique vous attend !

Bonne visite !

Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues
Visite de Kelonia : la paradis des tortues

Pour en apprendre plus sur la vie des tortues !

Repost 0
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 03:34

Une course de 32 km et 2000 m D+ sur les sentiers réunionnais en direction du Dimitile. L'objectif pour Captrail était double. D'une part tester les sensations de Cyrille après le Grand Raid et d'autre part faire connaissance avec les courses réunionnaises pour Magali.

Petit retour sur nos sensations : La première chose qui impressionne, c'est le nombre de participants : 1007 coureurs inscrits. Même pour une course d'envergure locale, le nombre de coureurs est impressionnant. Quand les courses régionales ont du mal à mobiliser 500 compétiteurs en métropole, ici le nombre de place est limité ! Une façon de plus de voir que le trail est une religion à la Réunion, et pas uniquement lors de la Diagonale des fous !

Les conditions de course ne nous ont malheureusement pas permis de profiter du paysage. En effet, le soleil était voilé au départ, puis la montée vers le Dimitile réalisée, comme souvent sur l'ile, à l’abri d'une végétation dense.
A l'arrivée au sommet, le brouillard était bien accroché ce qui explique le peu de photo du parcours !!!
La descente était annoncée comme technique, la pluie des jours précédents l'a rendue technique ET glissante !

Cyrille a eu de bonne sensation jusqu'au 20 eme Km mais ensuite les jambes ont eu du mal à accélérer dans la descente, les 160 km de Grand Raid ont laissé des traces !

De mon coté, j'ai réussi à réalisé un départ rapide (ce qui est un exploit pour moi !). Après une première heure à chercher mon rythme, j'arrive à trouver une cadence correcte et à entamer la descente dans de bonnes conditions. A 2 km je me fais doubler par une fille mais pas moyen de la tenir, puis à 300 m avant la fin un autre me double, j'enrage et je sprinte pour la doubler avant la ligne. Non mais !

Finalement nous terminons notre sprint (30 km ça fait court pour des ultra traileurs !)

4h25 pour Cyrille 182 eme au général-170 eme homme-60 eme de la catégorie V1 (V pour vétéran ça fait mal !)

4h30 pour Magali 210 au général- 15 eme fille- 8 eme de la catégorie Sénior.

Le premier homme termine en 2h49; il s'agit de Vitry René Paul. La première féminine en 3h43 (Delchini Anne Cécile). Voilà, nos aventures du week end !

Prochaine compét, peut être un kilomètre vertical, ou un urban trail pour commencer à préparer notre prochain objectif L'Ultra Trail du Mont-Fuji en avril 2014.

(Plus d'info bientôt ...dés que le parcours officiel 2014 sera en communiqué).

Transdimitile 2013 : On l'a fait !
Transdimitile 2013 : On l'a fait !
Transdimitile 2013 : On l'a fait !
Transdimitile 2013 : On l'a fait !
Transdimitile 2013 : On l'a fait !
Transdimitile 2013 : On l'a fait !
Transdimitile 2013 : On l'a fait !
Transdimitile 2013 : On l'a fait !
Transdimitile 2013 : On l'a fait !
Transdimitile 2013 : On l'a fait !
Transdimitile 2013 : On l'a fait !
Transdimitile 2013 : On l'a fait !
Transdimitile 2013 : On l'a fait !
Transdimitile 2013 : On l'a fait !
Transdimitile 2013 : On l'a fait !
Repost 0
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 14:11
Sortie avec Julien Chorier sur les sentiers du Dimitile

Julien Chorier a passé quelques jours sur le cailloux, inutile de dire que son programme n'était pas composé uniquement de siestes sur la plage ! Grâce au magasin Trail Sport de Saint Pierre, et au club Oxyjeunes, nous avons eu la chance de partager une sortie d'entrainement avec Julien. Il est vrai qu'il était plutôt en mode récupération tandis que nous, en mode action plus....Surtout dans la montée !

Au programme : départ de l'Entre deux, sentier du Zèbre, descente sur le sentier de la grande Jument et retour. Le parcours était idéal pour nous puisqu'il nous a permis de repérer une partie de la course de la Transdimitile à laquelle nous venons de nous inscrire.

En résumé : 17 km et 1350 m D+ en 3 heures

Coté sensations :courir avec un pro nous rappelle une fois de plus qu'il y a un monde entre les amateurs et les champions. Pour mémoire, Julien termine premier à l'Ultra trail du Mont-Fuji en 2012 ( 160 km) et deuxième cette année. Pour Captrail, cette rencontre a été très utile puisque nous venons tout juste d'obtenir notre place pour le Mont-Fuji ! Julien nous a donné de nombreux conseils pour la préparation de cette épreuve. Nous avons partagé un moment inoubliable avec le club et un entrainement de plus au compteur !

Encore un grand merci à ce champion, qui, comme Kilian, Sébastien, Antoine, nous prouvent qu'ils savent rester simples et attentifs aux "amateurs".

ありがとう (pour ceux qui ne sont pas bilingues.....merci en japonais !)

Sortie avec Julien Chorier sur les sentiers du Dimitile
Sortie avec Julien Chorier sur les sentiers du Dimitile
Sortie avec Julien Chorier sur les sentiers du Dimitile
Sortie avec Julien Chorier sur les sentiers du Dimitile
Sortie avec Julien Chorier sur les sentiers du Dimitile
Sortie avec Julien Chorier sur les sentiers du Dimitile
Sortie avec Julien Chorier sur les sentiers du Dimitile
Sortie avec Julien Chorier sur les sentiers du Dimitile
Sortie avec Julien Chorier sur les sentiers du Dimitile
Sortie avec Julien Chorier sur les sentiers du Dimitile
Sortie avec Julien Chorier sur les sentiers du Dimitile
Sortie avec Julien Chorier sur les sentiers du Dimitile
Sortie avec Julien Chorier sur les sentiers du Dimitile
Repost 0
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 17:05
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion

Pour ménager les "gambettes" après le grand Raid, Captrail muscle les neurones !
Voici un petit résumé de la visite guidée que nous avons suivie dans la ville de Saint Pierre, pour vous faire découvrir le nouvel environnement de Captrail.

Au XVI eme siècle, les marins Portugais sillonnent les mers en direction de l’Inde, prés de 300 expéditions sont lancées. La Réunion aurait été découverte avant 1516, vraisemblablement entre 1507 et 1512 par un marin inconnu. Peut-être le 9 février d’où le nom de santa Apollonia. Mais les inventeurs des Mascareignes sont très probablement Rodriguez, Fernandez et Pereira ( selon certaine source Pereira serait le découvreur de la réunion).
En 1638 une expédition française prend possession de la Réunion pour commercer et établir une nouvelle escale sur la route des Indes. Le début de la colonisation a lieu sur le nord de l’Ile, la déforestation, la chasse à outrance, décimeront les espèces animales et végétales endémiques de l’ile et notamment le Dodo. La zone du sud comprenant Saint Pierre sera conservée comme « réserve alimentaire, Mahavel » et la colonisation y sera interdite.

Après 1700, la culture de caféier et de la canne à sucre sont en plein essor, peuplement et pratiques agricoles seront autorisés dans le sud. L’implantation humaine se fait depuis Saint Paul vers « la riviére d’abord » puis sous l’insistance des habitants une chapelle est créée sur la rive gauche de la ravine blanche. Elle prendra le nom de Saint Pierre, l’un des prénoms du gouverneur de l’époque Pierre-Benoist Dumas.
Elle sera ouverte le 7 janvier 1732. Un plan en damier sera adopté pour la création de la ville organisé le long de la ravine. Le 1er août 1790 est crée la commune de Saint-Pierre.

Découverte de Saint Pierre de la Réunion

En 1818, deux Saint-Pierrois, Frappier de Montbenoît et Augustin Motais se concertent pour mettre au point un projet de dérivation des eaux de la Rivière Saint-Etienne (en amont de Saint Pierre) vers Saint-Pierre par un canal long de 17 kilomètres. réalisé dans les années 1820 - 1840. Cela rend possible l'irrigation et la mise en culture de centaines d'hectares autrefois difficilement cultivables.

A Saint-Pierre, plus d'une dizaine d'établissements industriels s'installent sur le tracé du canal, l'eau est également nécessaire au fonctionnement de l'usine, en particulier pour l'alimentation des chaudières à vapeur. Autour des usines sucrières, ce sont des villages et des quartiers qui naissent, s'installent les camps des esclaves, puis des engagés ou des ouvriers agricoles.

Chaque usine sucrière possède une, voire quatre à cinq cheminées. Elles servent pour la production de la vapeur ou pour la concentration du jus de canne.

Le creusement de ce canal marque véritablement le début de l’essor économique de la ville. En 1826, la commune compte 30 229 habitants, soit le tiers de la population totale de l’île. La création du Port de Saint Pierre en 1882 ouvre la ville au commerce.

Quelques éléments d’architecture

L’hôtel de ville : Bâtisse ou « Magasin » de la Compagnie Française des Indes Orientales, dernier pur exemple d’une construction coloniale de la première moitié du 18ème siècle, construit par des ingénieurs de marine. Il faut entendre par le terme « magasin » non seulement un entrepôt où les colons venaient apporter leurs cafés et acheter les produits importés par la Compagnie, mais aussi un bâtiment administratif où était logés le Commis de la Compagnie pour le Quartier de la Rivière d’Abord ainsi que les bureaux locaux de la Compagnie. Devant l’hôtel de ville un joli petit parc irrigué qui fait la fierté des Saint Pierrois.

Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion

Le marché couvert : La structure métallique principale a été construite entre 1856 et 1863.
En 1857, l’ingénieur Maillard dresse un plan de la ville de Saint-Pierre sur lequel ne figure pas l’emplacement du marché. Pourtant on peut affirmer qu’il existait quelque chose qui y ressemblait puisqu’une lettre du Maire Denis le Coat de Kerveguen, datée du 22 août 1851, rappelle l’interdiction de la viande de la boucherie ailleurs que dans le marché de Saint-pierre au lieu-dit « « bazar ». Aujourd’hui le marché couvert abrite de nombreux vendeurs de souvenirs issus de la production artisanale de la Réunion.

Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion
Découverte de Saint Pierre de la Réunion

Captrail vous fera partager quelques moments de culture comme celui-ci afin de vous immerger dans notre nouvel environnement. Un article sur les GOUZOUS vous attend prochainement !

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de captrail
  • Le blog de captrail
  • : Vous faire partager notre passion du trail et du triathlon : Après les Pyrénées Orientales et l’île de la Réunion, de nouveaux défis nous attendent en Charente Maritime et à travers le monde. Pour 2017 objectif: Une qualification pour le championnat du monde triathlon à Hawaï.
  • Contact

Recherche