Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 02:01

Nous quittons Kawagushiko, pour rejoindre Kyoto, après quelques heures passées à bord TGV japonais le shinkansen. la principale différence avec notre TGV, c'est l'espace à l'intérieur du wagon et surtout la ponctualité à la seconde !

Kyoto est l'ancienne ville impériale et capitale du japon, pour cette raison la ville recèle pas moins de 1700 temples, un patrimoine riche et en partie classé à l'UNESCO.

En quelques jours, nous avons eu l'occasion de visiter les principaux sites :

le pavillon d'or ( le temple de Kinkaku ji),

le château de Nijo jo, entouré de douves,

la tour du temple de Toji haute de 54m,

et l'un des plus grand temple de Kyoto, Higashi Honganji, dont la restauration est en cours.

En parallèle à ces visites de sites patrimoniaux, nous avons souhaité également faire un tour au musée des arts traditionnels pour mieux prendre la mesure des savoirs faires immenses des artisans japonais. Par hasard, nous nous sommes retrouvés dans un salon de bouquinistes, une véritable mine d'or où nous avons acheté d’anciennes estampes.

Un passage par la tour de Kyoto haute de 131 m nous a permis d'avoir une belle vue d'ensemble de la seconde ville du Japon.

Après cette journée culturelle, place à un pub irlandais et après quelques bières...direction un petit restaurant italien bien caché dans une étroite ruelle. Un véritable délice ! Encore une magnifique journée dans un Japon toujours aussi surprenant…

Le pavillon d'or
Le pavillon d'or
Le pavillon d'or
Le pavillon d'or
Le pavillon d'or
Le pavillon d'or
Le pavillon d'or
Le pavillon d'or
Le pavillon d'or

Le pavillon d'or

le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo
le chateau de Nijo jo

le chateau de Nijo jo

temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji
temple de Toji

temple de Toji

Repost 0
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 10:56
UTMF 2014 : Après l’ULTRA TRAIL WORLD TOUR, le SURVIVAL TOUR

Après quelques heures de repos, voici enfin le récit de notre "survival tour" !

Ce trail a certainement été l’un des plus difficiles et mal parti de tous !

Entre le lumbago de Cyrille (manipulé la veille par un non voyant), les 30 heures de vol, et le décalage horaire (jetlag de 8 heures) et l’aspect « climatique » (amplitude d’une trentaine de degrés) nous pouvons vraiment dire que les conditions n’étaient pas optimales pour la réussite d’un 169 km !

Le départ de la course est donné le vendredi 25 avril à 15h au bord du lac de Kawagushiko, la météo est bonne même si quelques gouttes tombent de temps en temps. La foule est au rendez vous, une véritable haie d’honneur s’organise pour saluer notre départ.

La première partie de course est très roulante, une piste monte régulièrement pour nous permettre d’avoir une vue superbe sur le Mont-Fuji. Rapidement Cyrille prend les devants et nous nous perdons de vue.

Après 18km les compétiteurs arrivent au premier ravitaillement, un plat de soupe de pâte nous attend, ainsi qu’une bonne vingtaine de bénévoles au petit soin pour nous. Pour faciliter la compréhension de tous, les ravitaillements sont numérotés A1, A2 et ainsi de suite jusqu’au A11.Cela donne une idée du programme !
A 18h30, le soleil se couche et la température tombe aux alentours de 8 degrés. Des centaines de points lumineux se dirigent vers A2. Je retrouve Cyrille à A3, ce n’est pas très bon signe, son dos lui fait de plus en plus mal et nous sommes à peine au 35 e km.
La course s’annonce très mal engagée pour lui. Nous commençons à envisager son abandon.
De mon coté, je me suis laissée emporter par le départ très rapide et très roulant, du coup je me retrouve après 35 km avec la sensation d’avoir couru plus de 70 Km ! Bref, ce n’est pas la joie. Un coup d’œil au profil de course et nous décidons de pousser jusqu’en A4 à seulement 5 km. A ce poste il y a la possibilité d’être rapatrié, d’avoir des soins médicaux et une zone de repos. Cyrille passe entre les mains d’une kiné de course qui fait craquer son dos et le débloque ! Miracle ! Ce n’est pas gagné pour autant mais il décide de continuer la course, étape après étape en espérant que son dos tienne le coup. Nous partons donc de A4 ensemble en mode ultra cool pour que Cyrille puisse récupérer.

Finalement nous enchainons sur un parcours de course relativement roulant, les portions de goudron sont de plus en plus fréquentes et longues. Heureusement que nous sommes ensemble pour discuter sinon ces heures auraient été interminables ! Nous arrivons vers 8h à A7 au 85 e Km, et nous nous rendons compte que nous sommes dans le dernier quart de coureurs. La limite horaire avait été fixée à 8h30 puis repoussée d’une demi-heure, pour tenir compte des temps de passage des premiers plus lents que prévu et des embouteillages occasionnés dans une partie technique du parcours. En A7 nous récupérons nos sacs d’allégement, nouvelle chaussettes, compeed préventif pour éviter les ampoules, et petit massage, avant de repartir sur 24 km de faux plat composé de 10 km de goudron (encore !)

Entre temps le dos de Cyrille tient le coup, toujours une petite douleur mais rien de comparable avec son calvaire entre A2 et A4.
Nous franchissons le 100 e km sous le soleil et un point de vue superbe. Plus que 69 km ! Et voila A8 : le début de la partie la plus difficile commence, au 104 eme kilomètre !

Il faut savoir que le parcours de la course en 2014 a été modifié et annoncé une semaine avant le départ. En 2013 le parcours avait été réalisé dans le sens inverse ou nous le faisons aujourd’hui. Le but de l’organisation en 2013, étant de mettre la principale difficulté en début de course et non sur la fin. Cette édition 2014 est donc particulièrement dure, les abondons se succèdent, même chez les pros (Sébastien Chaigneau, Iker Karrera, Emmanuel Gault, Thomas Lorblanchet, Yoshikazu Hara et Nathalie Mauclair). Avant de repartir nous sommes soumis à un contrôle de sac, matériels obligatoire et poids sont contrôlés (3, 7 kg pour le sac de Cyrille et 3,4 Kg pour le mien). Puis avant de franchir le sas de sortie nous devons également effectuer 3 flexions complètes (squat) pour vérifier l’état de fraicheur de nos jambes avant de nous embarquer pour 24 km d’effort intense. La rigueur japonaise fait que personne ne conteste ce « petit » test.
Cette portion commence par 1300m de dénivelé positif, je retrouve un terrain que j’aime, à la différence des longueurs de plat, et nous avalons la côte en 1h20, sans s’arrêter. Cyrille a retrouvé sa forme dans ce terrain qui nous convient bien. Montées et descentes s’enchainent, les kilomètres n’avancent pas vite mais le dénivelé défile. Le chemin est très raide une corde à nœud aide les coureurs à monter dans certains passages, nous sommes sur une ligne de crête boisée, et nous avons en permanence l’impression que la dernière ascension est proche mais finalement la suivante est encore plus rude. Cyrille et moi sommes aux anges, les cuisses répondent bien et les concurrents se découragent. La nuit commence à tomber et après une dernière ascension (cette fois c’est la bonne !) nous entamons une descente vertigineuse, toujours en forêt mais très glissante. Cyrille prend le parti de descendre rapidement, je le suis, et nous arrivons enfin à A9 en pleine nuit.

Dans cette descente, nous avons croisé de nombreuses personnes assoupies dans la végétation ainsi que des blessés aux chevilles. Si la pluie avait été de la partie alors l’évacuation par hélico aurait été de rigueur. Il nous aura fallut plus de 6h20 heures pour passer cette étape de 24 km. Cette portion a laissé des traces, de nombreux compétiteurs arrêteront à ce ravitaillement. Il nous reste encore plus de 45 km à faire, de nombreuses montées, et une seconde nuit sans sommeil.

Après un massage bien mérité nous repartons. Je découvre une douleur à la hanche, en plus de celles que j’avais déjà au tendon d’Achille gauche et au genou. Je « paye » notre descente rapide. Malgré les douleurs une chose est certaine, nous sommes en route vers A 10, plus que 2 tronçons à passer pour arriver sur la ligne. Nous flirtons toujours avec les barrières horaires, à 2 heures prés environ. Entre A10 et A11 la fatigue se fait sentir surtout en fin de nuit. Je commence à avoir des hallucinations et Cyrille de son coté a une pêche d’enfer. Il se « paye » quelques côtes en courant et une escalade verticale rapide, histoire de ne pas s’endormir. A 6h, nous sommes au 144 e km au point de vue de Panoramadaj (1328 m) nous admirons ensemble après 2 nuits dehors et plus de 140km un levé de soleil sur le Mont Fuji. Moment inoubliable.

En route vers A11, dernier ravitaillement avant l’arrivée. Cette dernière partie de 11,4 km qui nous sépare de la ligne d’arrivée commence bien sur par une montée puis une seconde et une descente qui use les jambes déjà bien fatiguées. Nous voyons d’en haut le lac de Kawagushiko, le point de départ que nous avons quitté il y a plus de 40 heures. Le lac est devant nous, mais nous sommes encore en ligne de crête, finalement une volée de marches nous attends, rien de pire pour les jambes. Ce parcours ne nous épargnera donc jamais ! Nous sommes enfin au bord du lac, mais pas de musique, pas de sono, la ligne d’arrivée est certainement encore assez loin. Nous scrutons la rive opposée pour vérifier que le tour du lac ne soit pas notre ultime épreuve ! 1 km avant la ligne, un panneau nous l’indique, les spectateurs sont de plus en plus nombreux à nous féliciter et nous encourager.

La ligne est en vue, nous la franchirons ensemble une fois de plus, après plus de 44h 20 et 8023 m de dénivelé positif, d’efforts en commun, de soutien, de motivation, et de doutes aussi. C’est certainement notre plus mauvais classement mais pour un trail qui aurait pu s’arrêter au 40 e km, il est aussi notre plus grande victoire.

Captrail a de nouveau remporté une victoire grâce à l’entrainement, à la chance, à une indéfectible cohésion (normal pour un couple !) et à la compétence d’un chiropracteur non voyant et d’une kiné d’exception.

Pour résumer cette épreuve, le goudron nous a fait souffrir, la gestion de course (difficultés jusqu’à la fin du parcours) était très importante, la partie entre A8 et A9 relevée du défit sportif mais le lever de soleil sur le Mont Fuji….fait tout oublier (ou presque !).

Pour tous ceux qui souhaiteraient participer à l’UTMF 2015, Captrail vous donnera quelques conseils d’entrainement (sans prétention) mais surtout de vie courante afin de vous faciliter votre séjour au Japon.

Enfin avant de terminer un grand merci à tout ceux qui ont suivi cette aventure, qui nous ont soutenu et encouragé, 169 km ça laisse le temps de penser à chacun de vous !

Arigato gozaimasu !

Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)
Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)

Nous mettrons bientôt en ligne l'album photo de la course ainsi que les résultats (toujours pas publiés à ce jour sur le site officiel de l'UTMF)

Le départ de la course

Repost 0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 12:38
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !

La bonne nouvelle c'est que nous y sommes ! Après quand même plus de 20 000 km, et quelques correspondances, métro parisien, et panneaux aux lettres bizarres !

La mauvaise nouvelle c'est que Cyrille soufre d'un lumbago depuis dimanche soir, inutile de dire que les heures passées en transport n'ont pas améliorées la situation. Ce matin nous avons réussi à faire venir un Kiné, après plus d'une heure et demie passé entre ses mains, Cyrille se sent mieux, mais le départ demain ne sera pas serein.

En résumé, nous avons besoin de toutes vos bonnes ondes !

Lors de la remise de nos dossards nous avons eu l'occasion de profiter d'une cérémonie du thé, en kimono, mais également de rencontrer toute l'élite du trail Français : Christophe Lessaux, Sebastien Chaigneau, Antoine Guillon, Christophe Delebarre, Nathalie Mauclar, du beau monde donc au rendez-vous de cette course inscrite au Ultra Trail World Tour;

Au programme de demain, vérification de sacs, sièste et départ vendredi 25 à 15h pour nous soit 9h pour la métropole. Rendez vous si tout va bien dimanche, nous espérons mettre 36h mais bon, rien n'est jamais sur en ultra.

Pour plus d'info sur la course, voir le lien en dessous, magali porte le dossard 1142 et Cyrille le 1143, je pense que vous devez pouvoir suivre notre course sur le site web de l'UTMF.

Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Ultra Trail du Mont Fuji : J-1 !
Repost 0
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 13:36
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF

J- 17 jours et 14 heures voir 13 ….CAPTRAIL s’est accordé le dernier bloc d’entrainement avec :

Mercredi : renforcement musculaire et vitesse sur tapis de course (club MOVING)

Jeudi : entrainement endurance avec OXYJEUNES (1 heure)

Vendredi : sortie vélo (38 km) avec un travail de 80-85 rpm à l’aller et travail de « survie » au retour en raison du vent !

Samedi : départ pour le Piton des Neiges (3008 m) et entrainement en crête (nuit au gîte) Dimanche : idem samedi

Une séquence relativement simple et en mode « je ne me blesse surtout pas ». Le tout couronné par un lever de soleil magnifique dimanche 6 avril (mon cadeau d’anniversaire !) au sommet du Piton. Magali avait discrètement apporté une bouteille….d’alcool (je sais, à deux semaines du départ !!???) que nous avons goutée et partagée avec des personnes du refuge. Je comprends pourquoi nous avions un écart de poids de sac sur la balance avant de partir…cachotière !

Nous en avons profité pour régler les 2 SUUNTO (AMB IT et AMBIT 2 SAPPHIRE). Avant le départ, calage sur MOVESCOUNT des différentes données dans TRAIL RUNNING, dans les paramètres avancés puis sur le terrain, répétition des gestes d’enregistrement, calage des altitudes, gestion du Fusedalti, etc. En effet, lors du Grand Raid de la Réunion, la SUUNTO AMBIT 2 a « buggée » au 106 ième kilomètres et ne m’a plus enregistrée mes données. En revanche, lors de l’épreuve, je pouvais suivre ma vitesse de progression ainsi que les écrans pré définis en amont. Je vous avoue qu’à l’arrivée à Saint Denis et après 170 kms, j’ai un peu pesté ! Avec un retard certain, je rédigerais un article avec les écrans de Movescount : voir mon lien du GRR en attendant.

Etant donné que les températures au Japon seront fraiches (environ 10 degrés) à cette période nous voulions aussi tester nos vêtements techniques et autres petits « grigris ». Enfin, une bouffée d’air en altitude durant 2 jours permet de travailler en hypoxie…même si la méthode « Exposition Intermittente hypoxique » (IHE) n’est pas respectée !

Captrail va maintenant lever le pied et attendre, sans prendre du poids, le départ au pied du Mont Fujiyama le 25 avril à 15h00.

Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF
Dernier « Bloc » d’entrainement avant l’UTMF

Quelques images de la GOPRO HERO3 Black Edition...

Repost 0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 16:03
Le tour du coeur...

Mercredi 12 mars 2014, CAPTRAIL faisait parti de l’équipe de cyclistes pour un défi au profit de l’association « Vaincre la mucoviscidose ».

Ensemble, avec Guillaume âgé de 15 ans, nous nous sommes élancés pour un tour de l’île de la Réunion soit 220 kms de méditation sur cette maladie… Guillaume nous a accompagné les premiers kilomètres avec son VTT puis les cyclistes sont partis direction St Joseph. Une excellente ambiance a dominé cette épreuve sous le soleil. Les relais se sont succédés et les véhicules de sécurité ainsi que la moto nous ont permis de rouler un peu plus serein… Des ravitaillements étaient mis en place par le régiment de service militaire adapté (RSMA) de St Pierre. Une organisation hors du commun qui nous a fait rejoindre Guillaume quelques kilomètres avant l’arrivée au régiment. Quelle surprise lorsque nous avons été accueilli par une haie d’honneur, avec Guillaume qui a franchi la ligne d’arrivée en tête du peloton.

Les 3000 euros ont été atteints et quelle joie pour cette association.

Félicitations à tous, merci Guillaume et rendez vous est pris l’année prochaine pour un nouveau défi avec toi pour vaincre cette maladie. Au passage, chapeau bas aux militaires qui ont organisés cette journée !

Afin de mieux connaître et vaincre cette maladie...

Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Le tour du coeur...
Repost 0
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 06:39
BRAVO MARTIN !

Captrail a suivi en direct et sans décalage horaire la course de Martin !
Quelle émotion ! merci de nous avoir fait frissonner malgré nos 30 degrés !
Une pensée à toutes les jeunes pousses qui s'entrainent dans les clubs nordiques des hauts cantons des Pyrénées-Orientales à l'image de Martin et Simon il y a quelques années.
Encore Merci !

Repost 0
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 05:50
Transvolcano 2014 : c'est fait !

Captrail était engagé sur la course de la Transvolcano 2014, une occasion de découvrir le piton de la Fournaise pour Magali et de faire 50 km en préparation à l'Ultra Trail du Mont-Fuji en avril.

Pour commencer, nous tenions à remercier membres de notre club : Oxyjeunes. Présent à tous les ravitaillements, ils nous ont encouragés et assistés tout au long de la course. Nous avons était traité comme des stars ! Cette course a vraiment été une très belle expérience, et un bon moment de partage.

En quelques mots, cette course affichait 51 km et 1900 m de dénivelé, un parcours relativement roulant en théorie. Le départ a été donné à Bourg Murat à 6h, un petit sentier forestier nous amène à piton Textor, puis à l'assaut du Piton de la Fournaise ! Courir au milieu de ce paysage lunaire est une expérience inoubliable. L'occasion pour Cyrille de passer toute la course à filmer ! A ce sujet, je déconseille fortement de garder la GOPRO sur la perche ....

Méandres de lave figés dans le sol, coulées, et scories offrent des sensations de course étrange... En effet, la roche volcanique est très abrasive, mieux vaut penser à lever les pieds sinon c'est la chute assurée ! La montée vers le volcan reste assez technique, les coulées de lave nous offrent un cheminement tourmenté. Arrivé au sommet : pointage et souffle coupé par le paysage. Nous sommes à l'aplomb du cratère ! un instant magique. La redescente se fera par le même itinéraire, c'est l'occasion de croiser les copains. Puis pour la seconde fois, nous traversons le champ de lave du Dolomieux, passage au Pla de Bellecombe, puis nous voila lancés au milieu de la plaine de Sable, peut-être ? Nous ne sommes pas plutôt sur Mars ! Le paysage, une fois de plus est grandiose. Le retour passe à nouveau par piton Textor et la dernière ligne droite vers l'arrivée à Bourg Murat.

Quelques impressions de course maintenant. 337 inscrits, nous sommes à l'arrière du groupe au départ, mauvaise idée ! le chemin devient rapidement un "single" étroit où il faut jouer des coudes pour remonter la troupe ! Au premier ravitaillement, on m'annonce que je suis 3e féminine, une motivation de plus pour continuer à remonter les coureurs.... puis finalement la seconde fille est en vue, je profite d'une montée un peu raide pour la doubler au 6e km. Au second ravitaillement elle arrive lorque je pars...il va falloir maintenir le rythme si je veux conserver cette place. Pendant ce temps Cyrille joue les réalisateurs, vidéo sur vidéo, camera à bout de bras toute la course ! Il est vrai que les conditions sont excellentes, grand beau temps, petit vent frais juste ce qu'il faut pour ce faire plaisir. Cette compétition était, pour nous, l'occasion de faire un point sur nos sensations à 2 mois du Japon. Résultat : je conserve ma seconde place, en gérant la fin de course, et termine en 7h44 soit 83e au général Cyrille se place 64e et 20e de sa catégorie en 7h26 au sprint sur les 10 derniers kilomètres ! Au final 290 coureurs terminent cette édition 2014 de la Transvolcano.

Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Transvolcano 2014 : c'est fait !
Repost 0
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 17:19
Le relais du volcan où la descente infernale !

Captrail n'a pas résisté (merci Jean-Louis !) à courir sur une épreuve de vitesse sur très, trop courte distance le 12 janvier 2014 !
Le relais du volcan, si je devais résumer cette épreuve : tu accélères au départ, tu accélères vraiment au milieu et tu sprint à la fin !
Nous étions en équipe avec le club Oxyjeunes sur un parcours très simple : Pas de Bellecombe (Piton de la Fournaise), la Grande Ferme soit 24km de route en descente pour 8 relayeurs par équipe. Dans l'équipe des garçons, je pars en 5e position du relais et me concentre sur mes 3,5 kms ! Le défis de ma vie....Grosse chaleur, sans ombre et du bitume en descente, heum un véritable délice qui dure 13 min 09.

Pour Mag, 6e relayeuse avec un parcours extraordinaire de 2,4 kms, de descente (et une petite montée), bitume etc. pour finir en 14 min 18.

Le plus court ultra de notre carrière !
Enfin, la récompense pour nos deux équipes respectives : les hommes termineront 3e des non licenciés et pour les filles, 2e toujours des non licenciés. Heureusement, l'ambiance générale et celle d'Oxyjeunes nous a fait passer un excellent moment.

Le relais du volcan où la descente infernale !
Le relais du volcan où la descente infernale !
Le relais du volcan où la descente infernale !
Le relais du volcan où la descente infernale !
Le relais du volcan où la descente infernale !
Repost 0
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 08:11
Sortie : Cilaos-col du Taibit

Le fameux col du Taïbit ! Redouté par tant de traileurs lors du grand raid, il constitue le passage pour rejoindre le cirque de Mafate depuis Cilaos.

Cette sortie sera l'occasion pour Cyrille d'essayer d'oublier les mauvaises sensations lors de cette redoutable ascension qu'il a déjà faite deux fois : pour la Cimasalazienne et pour le grand raid. Cette fois nous ferons la monté ensemble depuis la route d'Ilet à corde.

Parcours : depuis Cilaos, suivre la route d'Ilet à Cordes, stationnement le long de la route

Durée : 1h36 A/R (1h de montée depuis la route) 820 m D+ 6.7 km

Balisage : GR R1 impossible de se tromper il n'y a qu'un chemin !

En route : Depuis la route, le chemin est bien marqué, et le ton est donné d'entrée : ça monte ! Le sentier est constitué de marches, comme toujours ici !
Le départ bien ombragé permet de ne pas trop souffrir de la chaleur. Quelques ouvertures dans le couvert végétal permettent d'apercevoir les piques des 3 Salazes, mais le col reste caché à la vue jusqu'à l'oratoire. Arrivé au col la vue est magnifique sur le petit village de Marla dans le cirque de Mafate, à cheval sur la ligne de crête nous avons un pied dans le cirque de Cilaos et l'autre dans Mafate !

Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Sortie : Cilaos-col du Taibit
Repost 0
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 07:26
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet

Juste avant noël, Captrail retourne à Cilaos sur les traces des sentiers foulés quelques mois au par avant lors du grand Raid.

Première sortie en mode photo, détente, et pause dans la vallée de bras rouge à la découverte des bassins Fouquet.

Durée : 3h A/R 1000 m D+
Balisage : GR R2

Parcours : Cilaos, cascade de bras rouge, bassin Fouquet et retour par le même sentier

En route : Au départ du joli village de Cilaos, nous commençons par descendre sur le sentier des porteurs en direction des thermes. Quelques mètres sur la route puis nous retrouvons le sentier bien marqué vers la cascade de bras rouge. Le sentier est magnifique, les points de vue sont nombreux, et la variété du sentier permet de courir aisément.

Après avoir traversé la rivière de bras rouge, le sentier monte franchement, il suit ensuite une courbe de niveau et descend vers bassin Fouquet.
Impossible de résister Captrail est à l'eau ! Apres la baignade nous retournons vers Cilaos par le même sentier.
Ce parcours est vraiment idéal pour s'entrainer, il est ludique, varié et la baignade en récompense ne gâche rien au plaisir !

Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Sortie :Cilaos-Bras rouge-bassin Fouquet
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de captrail
  • Le blog de captrail
  • : Vous faire partager notre passion du trail et du triathlon : Après les Pyrénées Orientales et l’île de la Réunion, de nouveaux défis nous attendent en Charente Maritime et à travers le monde. Pour 2017 objectif: Une qualification pour le championnat du monde triathlon à Hawaï.
  • Contact

Recherche